6 Arguments contre les delphinariums

Attaquons-nous aujourd’hui au delphinarium. 
Il est important de montrer aux gens la réalité sur ces endroits qui sont loin d’être des paradis pour les animaux qui y vivent.

Attaquons-nous aujourd’hui aux delphinariums.

Beaucoup de pays ont choisit de mettre fin au calvaire des dauphins, orques, et autres compagnons compagnons d’infortune, mais l’Europe et la France cautionnent leurs existences.  En 2018, 31 cétacés sont maintenus en captivité dans des cirques aquatiques :

  • Marineland (06600 Antibes), avec 15 cétacés, le plus grand parc aquatique d’Europe.
  • Parc Astérix (60128 Plailly), avec 8 cétacés.
  • Planète Sauvage (44710 Port-Saint-Père), avec 8 cétacés.

Il est important de montrer aux gens la réalité sur ces endroits qui sont loin d’être des paradis pour les animaux qui y vivent.

1. Les animaux font les pitres pour le plaisir.

Les dauphins sont nourris pour leurs tours. En temps normal ils mangent environ 25kg de poissons par jour, or on ne leur donne qu’un poisson par tour… Pensez-vous vraiment que cela va les nourrir ? Ils n’obéissent que pour avoir un peu à manger..

2. Les dauphins sont plus heureux en captivité que dans la nature.

A l’état sauvage les dauphins peuvent vivre 40 à 50 ans. En captivité le stress et les privations sensorielles et sociales les font mourir plus vite, ils s’auto-mutilent voire se suicident. Ils ne vivent pas au delà des 25 ans. Ces animaux sont fait pour vivre en groupe et pour parcourir des centaines de kilomètres par jour… Vous pensez qu’ils sont mieux dans un petit bassin chloré ?

3. On ne capture plus de dauphins ou orques sauvages c’est fini.

La reproduction est difficile, les petits ont une espérance de vie faible. Les enlèvements ne sont pas des pratiques extraordinaires mais relativement courantes. Ces captures tuent de nombreux dauphins ou orques du groupe et détruits le lien qui les unissaient. Ces animaux très sociaux sont ravagés par la perte des membres de leur groupe.

Ces demandes des delphinariums entretiennent les massacres, notamment ceux du Japon. Les dauphins destinés aux parcs d’attractions peuvent être vendus jusqu’à 150 000$, les autres seront massacrés et vendus sur des marchés.

4. Aller dans un parc aquatique permet d’éduquer les enfants.

Montrer des animaux malades, stressés, enfermés, privés de leurs droits et obligés d’effectuer des tours ridicules ce n’est pas éduquer. C’est véhiculer l’image de l’homme tout puissant. C’est apprendre que l’homme a l’ascendant sur la nature et que c’est comme ça que ça doit se passer. C’est faux. Une image erroné de la réalité. Pour les éduquer, montrez-leur des documentaires sur les dauphins libres. En allant dans un parc utilisant des dauphins ou des orques, vous les financez et vous montrez qu’il y a une demande pour ce genre de spectacles.

5. J’aime les cétacés, je veux juste les admirer.

On ne peut pas aimer et accepter de voir ceux que l’on aime souffrir. On ne peut pas financer leur souffrance et leurs bourreaux. L’amour, c’est le respect. Aimez-les comme il se doit et pas égoïstement

6. Si on ne les mets pas dans des delphinariums, que faire des cétacés ?

La réhabilitation pour la vie sauvage est tout à fait possible, sinon ces animaux pourront aller dans des sanctuaires. Tout sauf une vie d’ennui et de solitude !

Vous avez d’autres arguments pour les protéger ? Partagez-les avec nous !

Pour aller plus loin

Blog et association de protection des dauphins : https://www.ladolphinconnection.com/

Association de protection des dauphins : https://www.dauphinlibre.be/

A vous de jouer, donnez votre avis, un conseil, une idée !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.