Le coup de chaleur – Que faire?

Qu’est ce que le coup de chaleur ? Que faire si ça arrive ? Toutes les réponses dans cet article !

La période estivale est là et avec elle les joies mais aussi les dangers de la chaleur.

En effet nos compagnons poilus vivent moins bien que nous les températures qui augmentent et peuvent avoir un coup de chaleur.

Et qui dit coup de chaleur dit danger de mort !

Grâce à cet article j’espère vous sensibiliser sur le coup de chaleur, et vous aider à l’affronter en cas de besoin.

Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ?

D’après la Clinique Vétérinaire Alliance, un coup de chaleur est un état d’hyperthermie extrême (température supérieure à 40.5/41° C), qui survient lorsque l’organisme est soumis à un environnement tellement chaud et/ou humide que ses capacités de dissipation de la chaleur sont dépassées.

En fait les animaux ne transpirent pas comme nous et n’évacuent pas aussi bien que nous la chaleur. Par exemple, le chien transpire uniquement par les coussinets, et s’auto-ventile grâce aux halètement (technique qui a ses limites).

Dans quel cadre cela peut se déclencher ?

Le coup de chaleur peut apparaître lorsque votre animal est dans un endroit assez confiné, peu ventilé ou surpeuplé. Une voiture, un mobile-home ou encore un endroit fortement exposé au soleil sont propices aux coups de chaleur, mais cela peut arriver dans d’autres circonstances. Par exemple si vous jouez de manière intense, ou si vous l’emmener faire de l’exercice à des heures chaudes de la journée cela peut mettre sa vie en danger.

Quels sont les facteurs aggravants ?

Votre animal sera plus sensible à la chaleur (et donc aux coups de chaleur) s’il est agé ou jeune, avec de l’embonpoint, s’il a des problèmes cardiaque ou respiratoire et s’il à le nez applati/écrasé (ex : Bouledogue français, Carlin, Boxer, Shi-tsu, Persan..).

Quels sont les symptômes ?

  • Une hyperthermie
  • Un halètement marqué
  • Une apathie, l’animal cherche un endroit frais, il salive, a une démarche nonchalante
  • Diarrhée, vomissements
  • Déshydratation avec muqueuses congestionnées et sèches
  • Tachycardie, signes d’hypotension, pouls faible
  • Troubles de la coagulation avec épistaxis (saignement de nez), hématémèse (vomissement de sang), pétéchies (piqueté hémorragique)
  • Symptômes neurologiques : dégradation de l’état de conscience, apparition de tremblements et de crises convulsives, coma

Que faire pour le protéger de ça ?

Tout d’abord ne laissez pas votre animal dans un endroit confiné et sans aération, veillez à maintenir un courant d’air dans la pièce ou à être à un endroit ombragé.

Ne le laissez jamais en plein soleil, enfermé dans une voiture ou dans un appartement clos.

Surveillez sa prise d’eau, regardez qu’il s’hydrate bien et qu’il ait toujours de l’eau fraîche à disposition (vous pouvez ajouter un glaçon dans sa gamelle pour plus de fraîcheur).

Évitez les grandes parties de jeux et les longues balades aux heures chaudes. Privilégiez le matin ou le soir pour les promenades et les jeux. Faites attention aussi à votre lieux de promenade, s’il fait chaud le bitume peut brûler les pattes de votre chien !

Enfin si vous voyez que malgré vos précautions votre animal souffre toujours de la température vous pouvez le rafraîchir en lui mouillant la tête, en l’enveloppant dans une serviette humide ou en trempant ses coussinets dans de l’eau fraîche. Vous pouvez aussi mettre un ventilateur à proximité de lui pour qu’il ait plus d’air.

Que faire en cas de coup de chaleur ?

Votre priorité est de faire baisser la température corporelle sans pour autant créer un choc thermique qui pourrait lui être fatal.

  • Déplacer l’animal dans une zone à l’ombre et ventilée
  • Recouvrez son corps d’une serviette mouillée et fraîche (changer là autant que nécessaire) et placez des glaçons sur sa tête et à l’intérieur de chacune de ses cuisses. C’est l’endroit le plus utile pour refroidir tout son corps. En effet deux grosses artères passent par là et l’afflux sanguins de ses gros vaisseaux rafraichi permettra de baisser la température de tout le corps. Attention, c’est à double tranchant. Il faut bien appliquer en même temps et à l’intérieur des deux cuisses les poches de glaces sinon le corps va réagir à ce froid et déclencher le frissonnement qui fera encore monter la température. Ne jamais l’arroser à l’eau froide, cela pourrait le tuer !
  • Emmenez-le ensuite de toute urgence chez le vétérinaire le plus proche, vous pouvez contacter le vétérinaire sur la route pour qu’il se prépare à vous recevoir et puisse agir le plus rapidement possible.

J’espère que cet article vous à permis de mieux comprendre le coup de chaleur et donc de l’éviter.

Avez-vous déjà vécu un coup de chaleur ? Comment avez-vous réagi ? Dites-le nous en commentaire.

Happyment vôtre ♥

Les premiers gestes pour sauver un animal prisonnier d’une voiture

A travers cet article vous allez connaitre les premiers gestes à faire pour sauver cette pauvre boule de poils.

Dans l’article – Loi : Comment sauver un animal enfermé dans une voiture, vous avez découvert les premières étapes du sauvetage et notamment le côté législatif.

A travers cet article vous allez maintenant connaitre les premiers gestes à faire pour sauver cette pauvre boule de poils.

Les chiens ne peuvent pas transpirer contrairement aux humains, ils ne peuvent donc pas réguler leur température. Leur seul moyen est en effet le halètement. En temps normal il est de 30-40 inspirations par minute, en cas de chaleur il passe à 300-400.

C’est à ce moment là que la situation devient très dangereuse et que le pronostic vital est engagé. Il faut agir vite avant le coup de chaleur et avant la mort suite à une longue agonie.

COUP DE CHALEUR CHEZ LE CHIEN

Cassez la vitre & sortez l’animal

Cassez la vitre en faisant bien attention à ne pas vous blesser et à ne pas blesser l’animal. Prenez aussi garde de suivre les instructions pour vous sécuriser pénalement.

Sortez immédiatement le chien du véhicule et placez le à l’ombre.

Evaluez son état de santé

Suite à une exposition excessive à la chaleur, votre animal peut avoir un coup de chaleur. Le signes cliniques sont d’après l’hôpital vétérinaire de l’Ile-Perrot :

  • Halètement excessif
  • Difficulté à respirer , respiration rapide et superficielle
  • Langue et gencives foncées
  • Vomissement, diarrhée
  • Déshydratation, choc (gencives collantes, salive épaisse, pli cutané persistant)
  • Salivation excessive
  • Rythme cardiaque élevé
  • Agitation ou léthargie, incapacité à se lever
  • État mental altéré, confusion, incoordination
  • Gencives bleutées, collapse, convulsions, tremblements, coma et mort
  • Température rectale supérieure à 40°C

Coup de chaleur chat

Hydratez-le

Après l’avoir mis à l’ombre à l’endroit le plus calme possible, couchez-le et enveloppez-le dans une serviette mouillée (au niveau de la tête, du coup, des pattes et de l’abdomen). Changer les serviettes pour quelles restent fraîches. Attention à ne jamais le baigner ou l’arroser trop fortement car les changements trop brusques de température sont dangereux.

Les chiens se refroidissent naturellement en s’allongeant sur le ventre les pattes arrières écartées pour être collées au sol. La raison est simple deux artères passent à l’intérieur de leurs cuisses arrières, si ces artères se refroidissent, elles refroidissent tout le corps de votre animal. Si vous en avez la possibilité, trouver de la glace ou des sacs congelés (type petits pois ou autre) et appliquez les en même temps à l’intérieur de chaque cuisse de l’animal. Pour trouver cela n’hésitez pas à toquer aux portes des voisins ou à aller dans le bar le plus proche.

Donnez-lui de l’eau fraîche mais ne le forcez pas à boire.
Appelez un vétérinaire dans la foulée et emmenez l’animal pour une consultation même s’il semble aller mieux. Les coups de chaleurs peuvent provoquer des dommages irrémédiables. Le vétérinaire peut déceler des dommages internes que vous ne pouvez voir.

Restez aux côtés de l’animal jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre à qui vous expliquerez les circonstances du sauvetage grâce à vos témoins.

Voici une vidéo qui récapitule les gestes à faire

J’espère que cet article vous permettra de gérer un coup de chaleur et de sauver une vie.

Suite à cet article, avez-vous des techniques/astuces en cas de coup de chaleur ? N’hésitez pas à commenter en bas de cet article.

Plages autorisées aux chiens – Décryptage

En été on cherche souvent des plages où nos amis chiens sont autorisés pour profiter avec eux de la période estivale.

Découvrez comment trouver les plages autorisant les chiens.

En été on cherche souvent des plages où nos amis chiens sont autorisés pour profiter avec eux de la période estivale.

Ce n’est pas si simple de savoir où aller et il faut vraiment se renseigner à l’avance pour que nos plans de baignades ne tombent pas à l’eau (je suis assez fière de cette tournure de phrase je l’avoue).

 

En été

En effet ce sera difficile de trouver des plages acceptants nos compagnons, mais ce n’est pas mission impossible.

Le site très bien fait de 30 millions d’amis, qui s’appelle Animaux sur la plage, recense pour vous toutes les plages de France qui acceptent Médor.

Si durant les trois mois estivaux (juin, juillet et août) la réglementation pour les chiens est en vigueur sur les heures de surveillance des plages, en dehors de celles-ci vous pouvez normalement emmener votre compagnon tenus en laisse. C’est à dire en début ou en fin de journée avant 9h généralement et après 19h.

Dans les stations balnéaires les chiens ne sont pas admis mais certaines plages privées les acceptent.

Si vous amenez votre animal, pensez bien à l’hydrater et à lui offrir une possibilité de se rafraîchir et de se mettre à l’ombre pour éviter tout coup de chaleur.

 

En hiver

En hiver les plages sont plus accueillantes pour les chiens qui ont généralement admis partout s’ils sont tenus en laisse. Normalement vous pourrez le lâcher un peu pour qu’il se défoule et se fasse plaisir. On sait tous que nos loulous adorent s’en donner à cœur joie dans le sable.

 

Les précautions après la plage

Après la plage pensez bien à laver les coussinets de vos compagnons à l’eau fraîche et claire et à vérifier qu’ils ne soient pas abîmés.

En effet le sable et le sel ne font pas bon ménage avec les petites papattes fragiles de vos animaux.

 

Chien à la plage

En cas d’infraction, vous vous exposez à une amende de 11 euros.

Faites aussi attention à ne pas laissez de déjection sur la plage et à bien ramasser les éventuels soulagements de votre chien.

Si on veut que de plus en plus de plages soient autorisées pour nos compagnons il faut que nous la laissions aussi propre (voir plus propre) que nous l’avons trouvé.

 

Des conseils plage à nous donner ? Répondez en commentaire.

 

Happyment vôtre ♥

 

 

 

La liste de voyage du chat en vacances

Découvrez la liste de voyage adaptée à votre chat, pour qu’il se sente comme à la maison!

Dans un article similaire j’ai indiqué ce qu’il faudrait mettre dans la valise de M. ou Mme Chien.ne, aujourd’hui on s’intéresse aux matous !

Pour ceux qui ont lu l’introduction pour la check liste du chien désolée mais il va y avoir beaucoup de similarité (notamment dans l’introduction), regardez directement la liste des choses à emmener avec vous !

C’est les vacances ! Vous avez presque envie de chanter la chanson insupportable ….

Résultat de recherche d'images pour "note de musique"Libéré.e, délivrééééééééééééé.e, je ne travaillerai plus jamais Résultat de recherche d'images pour "note de musique"
(certes j’ai peut-être un peu modifié les paroles..)

Et le mieux dans ces vacances c’est que votre fidèle compagnon part avec vous ! De quoi prévoir de grands moments de complicité et des souvenirs inoubliables.

Mais qui dit vacances dit préparation. Alors que faut-il mettre dans la valise de votre chien ?

passeport chien

Préparation au voyage

N’hésitez pas à consulter un vétérinaire qui saura vous conseiller. Si vous prenez l’avion ou la voiture et que votre chien est anxieu, il pourra par exemple vous donnez des calmants ou des anti-vomitif (pour les estomac fragiles).

Votre animal doit nécessairement être identifié (pucé ou tatoué).
En fonction du pays où vous allez il peut y avoir des vaccins à faire ou une attestation de bonne santé du chat. Vérifiez que ses vaccins et ses anti-parasitaires soient à jour.
Vous pourrez aussi avoir besoin d’un passeport qui est à faire à l’avance.

Pensez aussi à bien mettre à jour votre adresse et votre numéro de téléphone en cas de perte de votre animal.

Chat en vacances - Voyager avec son animal

Dans ma valise j’ai…

Côté identité

  • Passeport UE avec les preuves de vaccinations et autres certificats (ICAD)
  • Carnet de santé/ de vaccination

Côté déplacements

  • Cage de transport avec un petit coussin (pensons confort!)
  • Gamelle de transport, eau
  • Trousse 1e urgence
  • Harnais et laisse (s’il a l’habitude de se promener en laisse)

Côté nourriture

  • Ses gamelles
  • Sa nourriture habituelle (les changements de nourriture pertubent le chat et peuvent nuire à sa santé)
  • Ses médicaments s’il y en a

Côté repos

  • Son panier ou une couverture pour dormir
  • Un ou des jouets familiers (afin de l’occuper lors de vos sorties)
  • Un griffoir (c’est mieux d’éviter qu’il ne fasse ses griffes sur le lit ou pire…)
  • Un bac à litière et de la litière
  • Éventuellement un spray décontractant pour qu’il s’habitue à son nouvel environnement (type Feliway)

Et voila, vous êtes prêts à partir, je n’ai plus qu’à vous souhaiter de bonne vacances !

Chat en vacances - Voyage

Vous avez d’autres choses à ajouter à la valise de votre chat ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire.

 

Happyment votre ♥

Forte chaleur – 10 techniques pour protéger son animal

Dans cet article découvrez comment prendre soin de vos animaux lorsqu’il fait chaud.

En ces périodes de forte chaleur les animaux souffrent silencieusement des pics de température.

Et même si techniquement ils ne peuvent pas se plaindre il est important de pouvoir leur offrir un environnement confortable.

De manière générale les animaux souffrent plus de la chaleur que nous.

Les oiseaux la vive plutôt bien, les chats sont relativement adaptés mais les chiens et les nacs en ont plus de mal.

Chez le chat cela va se traduire par le fait de beaucoup plus dormir et chercher des coins d’ombre. Chez le chien par le fait de haleter.

 

Dans cet article découvrez comment prendre soin de vos animaux lorsqu’il fait chaud.

 

1 – Préparez l’été

Les animaux présentant des surcharges pondérales auront beaucoup plus de mal à supporter les fortes températures. Essayez avant l’été de le mettre un peu à la diet.

Attention ne vous y prenez pas n’importe comment et ne réduisez pas de moitié ses croquettes. Il faut que votre animal puisse se nourrir.

Parfois il suffit juste d’un changement de croquettes (croquettes type diet ou satiété) pour que cela s’arrange. En tous les cas n’hésitez pas à aller voir votre vétérinaire pour plus de conseils.

 

 

2 – Revoyez votre programme de balades

Ne sortez pas votre chien en plein soleil aux heures chaudes. Préférez des heures plus fraîches en début et en fin de journée. Cela évitera les coups de chaleur mais aussi les risques de brûlure des coussinets.

Essayez autant que faire se peut de marcher à l’ombre, la température du bitume pouvant atteindre 50 C° au sol.

Évitez aussi les gros efforts ou les grandes parties de jeux en plein cagnard. C’est plutôt le moment des siestes et des câlins !

 

3 – De l’eau, de l’eau, de l’eau

Votre animal doit absolument s’hydrater. Il faut qu’il ait constamment à disposition une gamelle d’eau fraîche mais pas glacée.

Vous pourrez par exemple ajouter des glaçons à sa gamelle, ou encore du jus de boite de thon pour inciter les plus récalcitrant (les chats surtout) à boire.

La fontaine à eau peut-être un bon compromis car elle propose un système de pompe qui oxygène l’eau afin qu’elle reste la plus fraîche possible et d’un filtre pour éliminer le calcaire et parfois la mauvaise odeur et le mauvais goût.

 

4 –  Aérer le pelage

Non il ne faut surtout pas raser un animal. Son pelage lui permet d’être protégé des UV et de thermoréguler la température.

Par contre brosser régulièrement votre animal lui sera bénéfique. Cela aérera son pelage, enlèvera les peaux mortes ainsi que les boules de poils.

Et puis ça fera moins de poils qui tombent sur le canapé !

 

 

5 –  Un espace ventilé et frais

Faites que votre/sa maison soit agréable pour votre animal.

Fermer les volets pour garder la fraîcheur, mettez un ventilateur ou un brumisateur en route. Offrez-lui toujours un coin d’ombre dans le jardin.

Pour les nacs, vous pouvez par exemple mettre une bouteille d’eau congelée recouverte d’une serviette dans leur cage. S’ils ont chaud ils pourront se rafraîchir en allant dessus.

 

 

6 – Des endroits raffraichissant

Vous pouvez investir dans un tapis fraîcheur qui lui permettra de baisser sa température corporelle.

Sinon installez une serviette humide sur un étendoir, l’animal aura tendance à s’installer dessous.

Les pièces carrelées sont aussi appréciées des animaux car elles sont fraîches.

 

7 – Pas trop d’écarts de température

La climatisation oui, mais pas trop forte. Il ne faut pas qu’il y ait trop de différence de température avec l’extérieur sinon cela peut être néfaste à votre animal et créer un choc thermique.

Alors climatisons mais avec modération !

 

8 – Les papattes au frais

Faites baisser leur température corporelle en rafraîchissant en priorité leur tête et leurs pattes.

Tout ceci à l’aide d’un gant de toilette mouillé sur le pelage, les coussinets et le ventre.

En rentrant de balade vous pouvez aussi tamponner les coussinets de votre chien avec une serviette mouillée.

chien eau

9 – A l’eau !

Si vous le pouvez arrosez votre chien au tuyau d’arrosage ou invitez-le à se mouiller dans un lac, dans la mer, ou tout autre point d’eau à votre portée.

Attention cependant à l’hydrocution ! Mouillez d’abord votre chien au niveau de la nuque et de la tête avant de le laisser sauter à l’eau.

 

10 – Une nourriture humide

Les croquettes classiques pour vos animaux sont sèches ce qui veut dire que c’est de la nourriture déshydratée qui aura pour effet de donner soif à votre animal.

Le but étant en été de l’hydrater. Il sera donc bien en été de remplacer une partie des croquettes par de la nourriture humide comme du pâté en boîte ou en sachet.

Sinon vous pouvez humidifier ses croquettes, le nourrir avec des aliments frais (courgettes, concombres, carottes) ou même lui fabriquer des glaces !

 

J’espère que tous ces conseils vous auront aidés, si vous en avez d’autres n’hésitez pas à les ajouter en commentaires !

Pour conclure cet article je vous propose une vidéo bien faite de 30 millions d’amis concernant des solutions pour rafraîchir nos compagnons.

 

 

Happyment vôtre ♥

8 astuces pour protéger les coussinets de votre chien en été

Votre chien sautille sur place en balade? Il couine?
Regardez ses coussinets ! Il essaye peut-être de vous faire comprendre que ça le brûle.
Pour découvrir comment mieux protéger les papattes de nos compagnons, lisez cet article !

Votre chien sautille sur place en balade mais n’a pas l’air d’avoir particulièrement envie de jouer ? Il couine mais vous ne savez pas pourquoi ?

Regardez ses coussinets ! Il essaye peut-être de vous faire comprendre que ça le brûle.

Avec nos chaussures (ou plutôt nos tongs pour la période estivale) on oublie trop souvent que nos amis à quatre pattes ne peuvent pas se protéger des brûlures aux coussinets.

Pour découvrir comment mieux protéger les papattes de nos compagnons, lisez cet article !

Chaleur et coussinet de chien

9 astuces pour protéger ses coussinets

1. Adaptez votre planning de sorties

Évitez au maximum de sortir aux heures où le soleil pointe haut dans le ciel et où les températures sont à leurs apogées.

Préférez les balades matinales ou bien en début de soirée pour que le sol ne soit pas trop chaud.

2. Endurcir les coussinets

Tout comme les doigts d’un guitariste durcissent et font de la corne plus ils se promènent sur les cordes, les coussinets de votre chien durcissent et deviennent plus résistants au fur et à mesure des sorties.

Promenez-le sur le bitume pendant les heures fraîches pour qu’il fasse de la corne et résiste mieux en cas de chaleur.

3. Bien choisir les surfaces de promenade

Certaines surfaces captent plus la chaleur que d’autres.

Le bitume et le sable sont des surfaces qui auront tendance à être chaude, choisissez plutôt de marcher sur l’herbe ou sur la terre d’un sentier.

Laissez aussi votre chien choisir l’endroit le plus propice en lui donnant un peu plus de mou.

4. Utiliser de la cire pour sortir

Avant d’aller en promenade appliquez sur ses coussinets une cire protectrice qui aura l’effet d’un film et le protégera de la chaleur et des brûlures.

5. Essayez par vous-même

Si vous avez un doute et que vous hésitez à le sortir tout de suite mettez votre main à plat pour voir si le béton n’est pas trop chaud.

Pressez le dos de votre main sur le bitume pendant sept à dix secondes pour voir s’il est suffisamment confortable pour que votre chien puisse marcher dessus. Si la surface est trop chaude pour votre main, elle l’est pour les coussinets de votre chien.

6. Mettez lui des chaussettes

Si M. Chien à les pieds trop fragiles ou à déjà été brûlé achetez des chaussettes spéciales chien pour qu’il se sente à l’aise en toute circonstance. Bon au début il sera sûrement un peu surpris et pourra avoir une démarche mal assurée … Une perspective de sortir votre caméra et filmer cet instant comique !

7. Nettoyez les pattes de votre chien après la plage

Le sel de l’eau de mer et le sable sont un cocktail dangereux pour les coussinets. Dès que vous rentrez de la plage n’hésitez pas à bien rincer ses papattes à l’eau clair et fraîche.

8. Auscultez ses coussinets régulièrement

Quotidiennement regarder s’il n’y a pas de brûlure, d’épines, de salissure qui se seraient coincées entre les doigts de votre chien.

9. Hydrater les pattes

Haaaaa la sensation agréable de la crème sur nos mains sèches… Les chiens aussi ont parfois besoin de ressentir la douceur de la crème sur leurs coussinets secs.

Car un coussinet bien hydraté est un coussinet protégé et efficace !

En cas de brûlure

  • Portez le chien dans un endroit sans danger et frais
  • Rincez ses coussinets à l’eau fraîche
  • Appliquez une crème/un liquide antibactérien doux
  • Empêchez-le de se lécher les coussinets.
  • Si les brûlures sont superficielles, désinfectez avec un gel antibactérien puis appliquez un bandage.
  • Si les brûlures sont plus graves, consultez immédiatement votre vétérinaire.

J’espère que cet article vous permettra de mieux protéger votre chien de la chaleur des routes.

Et vous, avez-vous des astuces pour protéger les coussinets de votre chien ? Dites-le nous en commentaire.

Happyment vôtre ♥

La liste de voyage du chien en vacances

C’est les vacances !
Mais qui dit vacances dit préparation. Alors que faut-il mettre dans la valise de votre chien ?

C’est les vacances ! Vous avez presque envie de chanter la chanson insupportable ….

Résultat de recherche d'images pour "note de musique"Libéré.e, délivrééééééééééééé.e, je ne travaillerai plus jamais Résultat de recherche d'images pour "note de musique"
(certes j’ai peut-être un peu modifié les paroles..)

Et le mieux dans ces vacances c’est que votre fidèle compagnon part avec vous ! De quoi prévoir de grands moments de complicité et des souvenirs inoubliables.

Mais qui dit vacances dit préparation. Alors que faut-il mettre dans la valise de votre chien ?

passeport chien

Préparation au voyage

N’hésitez pas à consulter un vétérinaire qui saura vous conseiller. Si vous prenez l’avion ou la voiture et que votre chien est anxieu, il pourra par exemple vous donnez des calmants ou des anti-vomitif (pour les estomac fragiles).

Votre animal doit nécessairement être identifié (pucé ou tatoué).
En fonction du pays où vous allez il peut y avoir des vaccins à faire ou une attestation de bonne santé du chien. Vérifiez que ses vaccins et ses anti-parasitaires soient à jour.
Vous pourrez aussi avoir besoin d’un passeport qui est à faire à l’avance.

Pensez aussi à bien mettre à jour votre adresse et votre numéro de téléphone en cas de perte de votre animal.

Départ en vacances chien

Dans ma valise j’ai…

Côté identité

  • Passeport UE avec les preuves de vaccinations et autres certificats (ICAD)
  • Carnet de santé/ de vaccination

Côté déplacements

  • Collier ou harnais (avec une médaille et vos coordonnées), laisse
  • Muselière (certains endroits ne lui seront pas accessibles sans ça)
  • Sacs pour ramasser ses déjections
  • Gamelle de transport, eau
  • Trousse 1e urgence

Côté nourriture

  • Ses gamelles
  • Sa nourriture habituelle (les changements de nourriture pertube le chien et peuvent nuire à sa santé)
  • Ses médicaments s’il y en a

Côté repos

  • Son panier
  • Un ou des jouets familliers (parfois votre chien à un doudou qu’il aime emmener partout et qui le rassure, n’hésitez pas à le prendre)

Et voila, vous êtes prêts à partir, je n’ai plus qu’à vous souhaiter de bonne vacances !

Vacances chien

Vous avez d’autres choses à ajouter à la valise de votre chien ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire.

Happyment votre ♥

Les chasseurs – Espèce nuisible des temps modernes

On nous parle souvent des nuisibles, des animaux injustement qualifiés et mal vus qui ont la vie dure. Mais a-t-on bien qualifié les nuisibles ? Les chasseurs ne sont-ils finalement pas, les vrais nuisibles de l’histoire ?

Et quand je parle de nuisibles je parle de vrais méchants. De ceux qu’on peut retrouver dans les films et qui essayent d’empêcher une fin heureuse.

Oui les chasseurs sont de cette espèce. Ils polluent, tuent (humains et animaux), massacre sanguinairement, s’approprient des droits qu’ils n’ont pas et en revendiquent des moyenâgeux.

Un bien sombre tableau en effet mais il me semble que rien n’est exagéré. Et si vous ne me croyez pas vous avez raison ! Ah pas si vite ! Il ne faut jamais croire qui que ce soit qui n’a pas apporté de preuves tangibles voila tout. Maintenant voici mes preuves et vous allez, je pense, partager mon avis.

 

Le tableau de chasse humain des chasseurs

Nombre de morts depuis 2000 et %

Les accidents de chasse ont fait plus de 360 morts depuis 2000

Environ 20 morts par an en moyenne
Le nombre de morts par saison a légèrement décru sur les vingt dernières années : jusqu’à la saison 2006-2007, on recensait toujours au moins une vingtaine, voire une trentaine, de morts chaque année. Depuis, on compte plutôt entre 10 (en 2015-2016) et 22 victimes (2008-2009).

Au total, on dénombre tout de même 364 décès causés par des accidents de chasse depuis 2000-2001, sans compter le début de la saison 2018-2019. Soit environ 20 morts par an en moyenne.

Voici le palmarès 2018 des « 1er écolos de France » depuis l’ouverture de la chasse, impressionnant!
02/11: 1 chasseur tire dans le ventre d’un autre chasseur- Yonne
31/10: 1 balle de chasseur traverse un salon- Gironde
30/10: des chasseurs abattent une jument-Rhône
28/10: 1 chasseur se tire dans le pied- Lot-et-Garonne
28/10: 2 promeneurs frôlés par des tirs- Ille-et-Vilaine
28/10: 1 chasseur se blesse grièvement avec son couteau-Ille-et-Vilaine
28/10: 1 chasseur se tire une balle dans le pied- Ardennes
28/10: 1 chasseur se tire dans le tibia- Loire-Atlantique
27/10: 1 garde chasse blessé par balle à la tête suite à une altercation avec des chasseurs- Lot-et-Garonne
27/10: 1 chasseur tire dans l’abdomen d’un autre chasseur- Saône-et-Loire
21:10: 2 pêcheurs reçoivent des plombs au bord d’un lac- Pas de Calais
21/10: 2 surfeurs sont visés par 2 chasseurs sur la plage- Finistère
21/10: 1 vététiste blessé par balle- Ariège
21/10: 1 chasseur tué par éclats balle- Meuse
20/10: 1 chasseur chute mortellement- Hautes Alpes
18/10: 1 chasseur chute mortellement- Isère
14/10: 1 chasseur tire sur son frère- Pas-de-Calais
14/10: 1 maison atteinte par une balle- Lot
13/10: 1 chasseur reçoit un plomb dans le crane- Lot et Garonne
13/10: 1 chasseur tire sur un autre chasseur posté dans 1 mirador- Aisne
13/10: 1 vététiste de 34 ans tué- Haute Savoie
13/10: 1 chasseur se tire ds le pied- Hérault
13/10: 1 chasseur tire sur un autre chasseur- Oise
08/10: 1 chien de promeneur abattu- Bouches du Rhône
07/10: 1 chasseur tire et blesse un autre chasseur- Eure
06/10: 3 chiens de chasse tuent 1 teckel-Hérault
03/10: 1 balle traverse 1 maison- Hérault
30/09: 1 chasseur ivre se tire ds le pied- Nord
30/09: 1 chasseur se fait tirer dessus par son beau fils- Dordogne
30/09: 1 poney abattu dans son champ- Calvados
29/09: 1 cheval abattu -Alpes de haute Provence
23/09: 1 chasseur tué 2 balles ds le thorax-Yonne
23/09: 1 chasseur tue une Outarde (espèce en voie de disparition)
16/09: 1 fillette de 10ans grièvement blessée- Haute Vienne
16/09: 1 balle traverse une maison- Lot et Garonne
15/09: 1 chasseur tire sur 2 pêcheurs- Oise
12/09: 1 chasseur de 69ans se tire dessus et décède- Var
08/09: 2 chasseurs se tirent dessus- Alpes de haute Provence
01/09: 1 chasseur se tire ds le bras- Lot et Garonne
29/08: 1 chasseur blessé chute palombière- Landes
26/08: 1 chasseur blessé- Var
23/08: décès d’un chasseur sous marin- Bouches du Rhône
18/08: 1 chasseur décède chute palombière – Lot et Garonne
18/08: 1 chasseur blessé chute / hélitreuillage – Gard
16/08: 1 promeneur abattu- Gironde
15/08 : 1 chasseur grièvement blessé- Savoie
31/07: 1 décès – chasseur sous marin- Haute Corse
31/07: 1 chasseur blessé chute palombière- Hautes Pyrénées
31/07: 1 chasseur décède chute palombière- Gironde
18/07: 1 chasseur de 19 ans se tue en 4×4- Seine-et-Marne
07/06: 1 balle traverse une maison – Moselle

1165831-infographie-accidents-de-chasse-image-d-appel.jpg

44155130_759389287743322_1806814697576464384_n.jpg

Les rois de l’écologie, vraiment ?

Chiffres de la pollution qu’il engendre, dérèglement des écosytèmes..

Tous les ans, en France, environ de 1,3 million de chasseurs tuent 50 millions d’animaux et dispersent du plomb, très toxique, dans la nature : dans toute l’Europe cela représente environ 21.000 tonnes ou encore 0,6 kilo toutes les secondes (compteur). Bravo !

La chasse en France
Environ un quart des quelque 5,2 millions de chasseurs européens sont français. 1,1 million de licenciés
La chasse représente un lobby non négligeable, puisque l’on comptait 1,139 million détenteurs d’un permis valide durant la campagne de chasse 2016-2017, selon des chiffres fournis par la Fédération. Ce loisir rassemble donc plus de licenciés que des sports comme le tennis, l’équitation ou le judo, mais moins que la pêche.

Le plomb dans la nature en Europe

21.000.000 kilos / an

de plomb dispersés dans la nature ou dnas les stands de tirs en Europe

Des recherches européennes et nord américaines ont montré que la dispersion de mitraille de plomb dans la nature est très dangereuse car elle entraîne le saturnisme, une maladie mortelle pour les anatidés. Les canards ingèrent la mitraille de plomb disséminée par les chasseurs dans la nature, à traver leur nourriture, les zones humides, etc. ce qui affectent plusieurs de leurs organes (gésier, foie).

Combien de chasseurs en France ?25 %Un cœur des 5,2 millions de chasseurs européens sont en France

En 2009, on a estimé que si chacun des 1,4 million de chasseurs français ne tirait qu’une seule cartouche par an, ce serait 46,6 tonnes de plomb répandu dans la nature : dans les faits, c’est beaucoup plus; près de 6 000 tonnes de plomb !

Et la pollution est impressionnante : 30.000 à 40.000 tonnes de plomb polluent les écosystèmes européens, selon le quotidien Le Monde, qui a consulté le rapport, dont « 21.000 tonnes sont utilisées par les chasseurs, dont un maximum de 7 000 tonnes dans les zones humides et de 14.000 tonnes sur la terre ferme »

L’effet du plomb étant beaucoup plus important dans les zones humides, ce sont par conséquent les ressources en eau qui sont touchées. Deux risques sont donc cumulés : l’un pour l’environnement et l’autre pour la santé humaine.

Deux millions d’oiseaux meurent chaque année d’une intoxication au plomb

 

Des barbaries à la monarques du 21e siècle.

Déterrage, enfermé des animaux pour en attirer d’autres, les pièges…

La définition la plus appropriée de la chasse à courre serait plutôt une « méthode de chasse pratiquée par des personnes à pied ou à cheval (les veneurs) aidées par une meute de chiens dressés et spécialisés dans la poursuite d’une espèce particulière. L’animal (cerf, chevreuil, sanglier, renard, lièvre…) est poursuivi pendant des heures jusqu’à épuisement total. C’est alors le moment culminant : « l’hallali ». Lorsque la victime est « aux abois », totalement encerclée, blessée par les morsures et déjà à demi-morte de fatigue et d’effroi, l’un des chasseurs met fin à son martyr en l’achevant à l’aide d’une dague ou d’un fusil (le cerf est parfois noyé dans la vase d’un étang). Le lièvre et le chevreuil sont parfois déchirés vivants par les chiens. »

Le déterrage – ou vènerie sous terre – est une forme de chasse particulièrement abjecte. Ces chasseurs, appelés déterreurs, insèrent des chiens dans un terrier (principalement de blaireau ou de renard). Leur rôle est d’acculer l’animal sauvage. Pendant ce temps, les déterreurs creusent à l’aide de pioches et de pelles en direction des aboiements. Enfin, ils « arrachent » du terrier les malheureuses bêtes généralement avec des pinces métalliques ! Si elles ne sont pas déjà mortes (de peur ou de blessures), elles sont la plupart du temps abattues à l’arme blanche.

Sans parler de l’éventuelle portée : en effet, les blaireaux sont déterrés du 15 mai au 15 janvier et les déterrages ont lieu toute l’année pour le renard et le ragondin (s’ils sont classés nuisibles). La majorité des déterrages se produisant entre les mois de mars et de juin, il arrive très souvent que les déterreurs trouvent une femelle avec sa portée, dont l’avenir est alors bien sombre. C’est d’ailleurs le but recherché par les déterreurs.

Une pratique très cruelle
-Une capture lente et angoissante

Un déterrage se déroule soit le matin, soit l’après-midi, voire même toute une la journée. Cela signifie que pendant plusieurs heures l’animal stresse, bloqué dans son terrier.

-Bloqué et mordu par les chiens

Pendant que les déterreurs creusent, l’animal doit être acculé durant plusieurs heures au fond de terrier par un chien. Il arrive souvent que des combats violents aient lieu. Parfois, plusieurs chiens mordent et chacun tire de son côté. L’animal finit par avoir les yeux exorbités de douleur, et ses entrailles lui sortent du ventre.

-Saisie violente avec une pince

Il est très fréquent que l’animal soit retiré de son terrier avec des pinces métalliques le saisissant au niveau du cou, du museau ou de la patte !

-Mise à mort douloureuse

Les renards et blaireaux adultes sont la plupart du temps tués avec une dague ou un couteau ! Le coup fatal est rarement le premier, l’animal se débat et crie de douleur pendant plusieurs dizaines de secondes. Quant aux renardeaux ou blaireautins, les déterreurs ont pour tradition de les tuer à coup de pelles ou de talons, s’ils n’ont pas été tués par les chiens…

Des pièges cruels ou stressants
Beaucoup de pièges sont douloureux pour l’animal. Les animaux attrapés dans les collets à arrétoir se blessent en essayant de partir (il arrive que des animaux meurent pendus). Certains, pris la patte dans un piège, se blessent en tentant de s’enfuir. Il faut savoir qu’il existe des pièges légaux qui provoquent la mort de l’animal par noyade ! D’autres pièges, s’ils ne conduisent pas à une mort douloureuse, sont très stressants pour l’animal prisonnier qui attend l’heure de sa mort (en général coup de matraque, parfois de fusil).

Chasse à l’arc

Cette nouvelle pratique (autorisée depuis 1995 alors qu’interdite par le code rural en 1844) est elle cruelle bien qu’on puisse penser le contraire. En effet, dans la plupart des cas l’animal n’est pas tué sur le coup. Les animaux blessés n’étant souvent pas retrouvés, ils sont ainsi des milliers d’animaux à agoniser cachés.

Des études ont montré que la mort par hémorragie peut être très longue (elle atteint 8 à 12 heures !) et provoque évidemment d’énormes souffrances.

Plus de 20 millions d’animaux élevés chaque année pour la chasse

Une goutte d’eau dans la filière. « 20 millions d’animaux sont élevés chaque année pour la chasse, c’est autant que les cochons pour la viande », indique Pierre Rigaux, qui précise qu’une partie sont exportés. Le Syndicat national des producteurs de gibier de chasse a dénombré quelque 1.500 élevages d’où sont issus 14 millions de faisans, 5 millions de perdrix grises et rouges, 1 million de canards colverts, 100.000 lapins de garenne, 40.000 lièvres, 10.000 cerfs et 7.000 daims. En tout, un tiers des 30 millions d’animaux tués chaque année seraient issus d’élevages. « Dans les plaines cultivées, on ne trouve quasiment que ça. L’argument selon lequel la chasse est nécessaire à la régulation des espèces en prend un coup », souligne Pierre Rigaux.

Ces animaux élevés et lâchés ne sont pas adaptés à la vie sauvage.

Ils sont pour la plupart très peu farouches et ne se méfient pas des prédateurs.

Ces animaux ont aussi souvent du mal à se nourrir.

Cela pose un gros problème génétique, car ils détruisent la vraie souche sauvage.

Ils peuvent aussi représenter un risque sanitaire. Il a aussi été constaté que ces animaux bourrés d’antibiotique transmettent des maladies aux derniers individus sauvages.

Ainsi, ces animaux lâchés constituent un problème préoccupant : ils ne sont pas aptes à vivre en liberté et donc ne peuvent assurer l’avenir de l’espèce, mais pire encore, ces animaux menacent les souches sauvages. La situation est encore plus catastrophique pour certaines espèces, où les chasseurs sont en train de tuer les derniers animaux sauvages (qui pourraient eux garantir la descendance) en se contentant de les « remplacer » par ces animaux élevés.

On comprend mieux pourquoi les chasseurs s’acharnent à détruire systématiquement les prédateurs (renards, etc.). En effet, ces animaux lâchés représentent un investissement et cela leur déplait très fortement que les prédateurs naturels « osent » manger quelques-unes de ces proies faciles.

 

Les lâchers de repeuplement

Il existe un autre type de lâcher, il s’agit de ceux dit « de repeuplement ». Ils ont donc pour but de repeupler certaines zones où le « gibier » a disparu (à cause de l’agriculture ou de… la chasse !).

Cependant, ces lâchers sont très mal encadrés et posent donc les mêmes problèmes (génétiques, incapacité à se nourrir, proies faciles, etc.)

De plus, ils sont très coûteux et le taux de survie n’est que d’environ 30 % ! Mais « heureusement », le renard fait un bouc émissaire parfait…

Les lâchers de « repeuplement », ce n’est donc ni plus ni moins que des lâchers de « tir », mais au lieu de lâcher les individus pendant la période de chasse pour qu’ils se fassent tuer immédiatement, les chasseurs leur laissent le temps de se reproduire, et donc la finalité reste la même : avoir davantage de cibles vivantes !

 

Pour aller plus loin

https://reporterre.net/La-chasse-nuit-a-la-biodiversite-demontre-un-naturaliste

https://www.planetoscope.com/Etonnant/1017-kilos-de-plomb-repandus-dans-la-nature-par-les-chasseurs.html

En plus de la biodiversité, les munitions au plomb menacent l’environnement et la santé

Munitions et Environnement ne font pas bon ménage

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/08/29/sur-1-1-million-de-chasseurs-moins-de-10-possedent-un-permis-national_5347594_4355770.html

https://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/09/19/les-accidents-de-la-chasse-ont-fait-plus-de-350-morts-depuis-2000_5187912_4355770.html?fbclid=IwAR14EnEQ1I-vwAMUyX06gkyQASI5zRLEFoI6Q_k8yeFuTdl8JEEycKXl0Xk

http://france-sans-chasse.org/chasse-france/les-accidents-de-chasse

La chasse à courre : une pratique barbare d’un ancien temps

http://france-sans-chasse.org/chasse-france/le-deterrage

 

Un voyage en voiture presque parfait avec son animal

Les animaux sont de la partie, les vacances se passeront avec la famille au complet.

Pour les humains, les voyages en voiture se passent plutôt bien dans l’ensemble (oui on se souvient tous d’une personne toujours avec son sac à vomis prêt à l’emploi), mais pour les animaux ce n’est pas la même chose.

Les trajets en voiture sont souvent source de stress.

Dans cet article je vais vous donner quelques clefs pour que cela se passe au mieux !

Préparer le départ

Quelques jours/mois avant le départ

Un animal habitué à la voiture sera plus à l’aise et bien moins stressé. Essayez de l’emmener régulièrement pour des petits trajets « positifs » en voiture.

Quand je dis positif, j’insinue qu’à la sortie de la voiture l’animal en tire quelque chose. Pour le chien un petit voyage positif sera de se retrouver au parc à la sortie de la voiture, pour un chat ou un nacs, de se retrouver dans un grand espace vert.

Si vous savez que votre animal est vraiment très stressé et malade en voiture n’hésitez pas à aller chez votre vétérinaire pour qu’il vous prescrive un anti-vomitif et/ou un calmant. Cela va un peu « shooter » votre animal mais ne paniquez pas, cela lui permettra de ne pas vivre un calvaire pendant des heures.

Quelques heures avant le départ

Pour éviter les petits désagréments comme les vomis surprises je vous conseille de mettre votre animal à jeun.

Si vous partez le matin donnez-lui son dernier repas le soir d’avant, ne lui laissez ensuite que de l’eau à disposition. Si vous partez dans la journée ne le nourrissez plus 4h avant le départ pour qu’il ait le ventre vide.

Quelques minutes avant le départ

Préparez la voiture, rangez en avance les bagages et aménagez le tout pour que tout le monde puisse être à l’aise. Ne laissez pas votre animal dans sa cage ou en laisse devant la voiture pendant que vous rangez, cela risquerait d’augmenter son stress.

Rendez la zone où votre animal va être, la plus confortable possible. Pensez à mettre des surfaces agréables comme un coussin ou une couverture pour qu’il s’allonge. Je vous conseille aussi de mettre une bâche (il existe des bâches spécifiques pour animaux pour les voitures) pour protéger votre véhicule d’éventuels petits accidents.

Faites attention à ce que la température dans la voiture soit assez fraîche.

Pour les chats, vous pouvez mettre des phéromones dans sa cage quelques minutes avant, cela pourra le rassurer. Pour les chiens et les nacs on privilégiera des traitements de phytothérapie, à base de plantes et naturels.

Sécuriser l’animal

Le site de l’APPR rappel qu’un animal en liberté dans la voiture est un potentiel danger en cas de freinage brusque ou d’accident. Un chien de 10 kg se transforme en projectile de 250 kg  dans un choc à seulement 50km/h, imaginez donc l’impact sur une autoroute où la vitesse peut atteindre 130 km/h.

Pour un chat/un nac

Laissez l’animal dans un panier fermé ou mieux une cage (c’est ce qui permet de protéger l’animal au maximum). Déposez-le ensuite sur le plancher, dans le coffre (et jamais sur la plage arrière!) ou sur la banquette. Si vous le mettez sur la banquette pensez à l’attacher.

Pour un chien

Plusieurs solutions s’offrent à vous. Elles sont à choisir en fonction de la taille et de la préférence de votre chien.

Vous pouvez faire voyager votre animal dans votre coffre, pensez à enlever la plage arrière pour ne pas qu’il se sente étouffé et à mettre un filet ou une grille de protection.

Si votre chien est habitué vous pouvez le mettre dans une cage de transport aérée et placée dans le coffre. C’est la solution la plus sécuritaire (si on choisi une bonne caisse de transport) mais c’est assez contraignant.

Vous pouvez aussi le mettre sur la banquette arrière grâce à un harnais (jamais un collier car en cas d’accident votre animal serait littéralement étranglé) et à une ceinture de sécurité pour chien (ceinture qui s’accroche au même endroit que pour les humains).

Des sièges auto pour petits chiens existent aussi et sont comme le harnais, à fixer à la ceinture de sécurité.

Pour ma part mon chat est dans le coffre dans sa cage de transport et mon chien aussi mais en « liberté ». Cela rassure mes bébés poilus d’être côte à côte.

Ne jamais laisser son animal dans la voiture

Sous aucun prétexte ne laissez votre animal dans la voiture. Même si la température extérieure n’est pas trop élevée, quelques minutes suffisent pour que votre habitacle se transforme en four. Si, à l’extérieur, il ne fait que 20°C, au bout d’une quinzaine de minutes la température peut vite monter à 40-50°C.

Les animaux supportent moins bien la chaleur que nous, cela peut leur provoquer de graves séquelles, voire la mort.

Voyager en voiture avec son animal

Faire des pauses

Tout comme nous, nos animaux ont parfois besoin d’une pause pour respirer de l’air frais, faire un petit pipi, boire un peu d’eau ou juste pouvoir faire un gros câlin à son humain.

Ces petits moments de détente les rassurent et leur permettent de repartir de plus belle.

Il est conseillé (pour vous faire une idée) de s’arrêter toutes les deux heures environ. Et puis, cela permettra au conducteur de se reposer aussi.

Donnez lui à boire, mouillez-le légèrement s’il a chaud, félicitez-le pour sa patience. Passez un petit moment complice. Attention surtout à bien l’attacher quand vous le sortez, votre animal ne sait pas où il est, si vous êtes en bord de route il pourrait paniquer facilement.

Pour nos copains félins, laissez-le explorer la voiture sous surveillance et porte fermée, ou alors achetez-lui un harnais pour lui montrer l’extérieur (s’il n’est pas habitué à sortir en harnais je vous le déconseille car ça ne ferais qu’augmenter son stress).

L’article est long, les conseils sont denses. Ne vous en faites pas, c’est simple à mettre en place et cela vous permettra à tous de passer un agréable voyage et de mieux aborder ces vacances.

Chien en voiture

Une astuce pour un voyage réussi? Dites-le nous en commentaire.

Happyment vôtre ♥

Les sites de garde pour animaux

Ne vous perdez plus dans la jungle des sites de garde d’animaux. Je les aient décryptés pour vous!

Pour trouver la personne idéale pendant votre départ en vacances, voici un article recensant la majorité des sites de garde pour animaux.

Il vaut mieux privilégier les sites spécialisés en garde pour animaux que les sites généralistes qui proposent entre-autre du pet-sitting, c’est la raison pour laquelle il n’y a que des sites spécifiques.

Gardicanin

Le site : Un site bien conçu de garde d’animaux (chiens, chats).

Vous remplissez le formulaire de devis directement pour avoir une estimation. Vous pourrez alors choisir entre 3 options : Etre rappelé.e par un conseillé pour poser vos questions, pré-réserver (maximum 48h) ou réserver tout de suite.

Les + : Le site vous garanti une famille d’accueil à moins de 50km de chez vous, si la famille d’accueil ne vous convient pas vous pourrez en trouver une autre gratuitement. Une assurance vétérinaire est incluse et vous avez à votre disposition un service d’assistance.

Les – :  C’est en moyenne135 € une garde de chien pour une semaine et 105 € une semaine de visites de chat au domicile. Le site ne propose pas les nacs.

Holidog

Le site :  Garde à votre domicile, garde au domicile du pet-sitteur et visites.

Vous pourrez chercher sur le site la famille d’accueil de vos rêve avec vos dates, vous pourrez voir leurs profils et discuter avec elles pour en savoir plus.

(pour les frais de mise en relation, assurance et assistance).

Les + : En moyenne compter entre 8€ et 10€. Vous avez un service spécial pour trouver un petsitteur en urgence (disponible 24h/24 et 7j/7). Le site se charge des mises en relation, de l’assurance et de l’assistance. Des solutions clefs en main !

Les – : Pour pouvoir réserver il faut payer. Soit un abonnement (à partir de 6€/mois) soit à chaque réservation. Il ne font pas non plus les nacs.

Animaute

Le site : Garde de chien, de chats et de nacs et visites à domicile.

Un site qui vous permet de trouver votre petsitteur idéal et de le rencontrer. Vous devrez payer une partie au site (pour la mise en relation) et une partie au petsitteur.

Les + :  Le service client est très réactif et en termes de sécurité vous avez l’assurance et l’assistance vétérinaire incluses. Les petsitteur sont sélectionnés par des vétérinaires, seulement 50 % des candidatures sont validées.

Les – : Un tarif un peu plus cher que les autre site (Entre 13 et 16  € la journée en famille d’accueil.)

Dogvacances

Le site :  Des petsitteurs pour chiens et chats.

Vous indiquez les critères de votre recherche via le formulaire puis entrez en contact avec le petsitteur potentiel. Le paiement s’effectue la veille de la garde.

Les + : Une communauté de passionnés d’animaux, un site 100% gratuit, des prix abordables (10 à 12 € pour un chien et 6 à 8 € pour un chat). L’assurance est comprise dans ce montant. Vous recevrez aussi des photos quotidienne de votre animal.

Les – : Les petsitteurs ne sont pas forcément des professionnels.

Yoopies

Le site : Gardes à domicile, visites, promenades, accueils chez le petsitter.

Les annonces des petsitteurs autour de vous apparaîtrons après avoir rentré le nom de votre ville.

Les + :  Des profils vraiment détaillés avec un système pour relier les compte à Facebook et savoir quel ami à fait appel à quel membre.

Les – : Il faudra payer un abonnement pour réserver votre petsitteur et vous n’avez qu’un message offert pour la contacter.

 Dogbuddy

Le site : Un site de garde d’animaux spécialisé pour les chiens. Certains dogsitteur acceptent aussi les chats.

Trouver un dog-sitteur et réservez en ligne (vous pourrez envoyer un message avant)

Les + : Un site hyper adapté pour trouver le passionné de toutous. Seuls 10 % des candidats sont retenus. Assurance et assistance incluses dans les prix.

Les – : 15 % du montant total de la réservation revient au site. C’est compliqué de trouver quelqu’un pour garder un chat et un nacs.

FamiHero.com

Le site : Un site destiné à vous aider concernant votre cercle familiale (séniors, enfants, animaux)

Pour trouver la perle rare l’inscription est nécessaire mais gratuite.

Les + : Vous pouvez voir les profils détaillés avec des références. Vous avez aussi le site sous forme d’application mobile avec un service d’urgence (SOS héros).

Les – : Un site multi-usage donc pas hyper spécialisé pour les animaux.

Homesitting

Le site : Des seniors viennent à votre domicile pour garder votre maison et vos animaux.

Vous contactez l’agence de votre région et un couple de seniors sélectionné par Homesitting vous sera proposé.

Les + : Votre maison est gardée, pas besoin de confier vos plantes à la voisine, et vos animaux à un petsitteur.

Les – : Vous payez pour confier votre maison alors qu’en soit les seniors en profitent aussi pour découvrir une nouvelle région..

Mr-animo.com

Le site : Pet-sitting ou échange de garde gratuite, à vous de choisir.

Contactez la famille d’accueil qui vous correspond et rencontrez-la, vous pourrez choisir entre un échange de garde ou du pet-sitting classique.

Les + : Pouvoir entrer la fourchette de prix que l’on veut. Choisir entre de l’échange ou du pet-sitting. Les fiches sont détaillées.

Les – : Pas d’avis sur les pet-sitteurs.

Animal-futé

Le site :  Ce site ne propose pas de prestations payantes mais des échanges de gardes  d’animaux (chiens, chats, cheval, nacs).

Vous cherchez un propriétaire qui ne part pas et lorsque lui partira en vacances vous garderez son animal en échange.

Les + : Vous économisez beaucoup et pourrez rencontrer de nouvelles personnes avec qui échanger.

Les – : Il n’y a pas de garanties ou d’assurances. L’inscription au site est payante (30€/an pour les chien, chat, cheval et 5€/an pour les NACs (lapin, oiseau, cochon d’inde, furet, rongeur….).

J’espère que cet article vous à aidé à vous repérer dans la jungle des sites de garde d’animaux.

Vous avez un site de garde d’animaux spécialisé à ajouter? Répondez en commentaire.

Happyment vôtre ♥

Départ en vacances – 6 solutions pour faire garder son animal

Cliquez ici pour découvrir
6 solutions pour faire garder votre animal pendant vos vacances et partir en toute sérénité !

Les vacances sont là et avec elles la joie du départ et l’excitation du voyage.

Seul bémol (et de taille) Médor et Félix (vos fidèles compagnons) ne peuvent pas se joindre à vous. Les emmener en avion coûte trop cher, ça serait trop compliqué, vous allez faire trop de route, les hôtels que vous avez réservés ne les acceptent pas…

Pas de panique, des solutions existent !

Rien ne saurait justifier de les abandonner pour les vacances. Pour rappel ce sont des milliers d’animaux abandonnés qui viennent surcharger les refuges. D’après la loi, l’abandon est d’ailleurs un délit passible de 2 ans de prison et de 30.000 euros d’amende.

Dans cet article vous aller découvrir 6 solutions pour faire garder votre animal pendant vos vacances. De la solution la moins cher, à la plus onéreuse.

Echange de garde d'animaux - Départ en vacances

1. L’échange de garde gratuite

Votre voisin.e de pallier, votre collègue de bureau, votre famille… N’hésitez pas à demander autour de vous si quelqu’un de confiance peut garder vos petites boules de poils et proposez en échange de garder la sienne quant elle partira en vacances.

Cette solution est très pratique et gratuite. Si vous n’avez personne de votre entourage qui le peut, rendez-vous sur des sites comme Animal Keepers ou Mr Animo et rencontrez de nouveaux passionnés comme vous !

Les + : Entièrement gratuit, vous connaissez la personne (si c’est votre entourage) ou vous découvrez de nouveaux maîtres pas loin de chez vous.

Les – : Vous êtes « redevable », l’animal change d’environnement.

association-animaux- garde

2. Les associations

Certaines associations proposent de garder votre animal lorsque vous partez en vacances pour éviter les abandons. Certaines demanderont une rétribution financière (qui servira à sauver plus d’animaux), d’autres non. En tous les cas il faudra amener le nécessaire pour la durée (croquettes, litière…).

Si vous êtes famille d’accueil pour une association n’hésitez pas à vous rapprochez d’elle et à lui donner vos dates de vacances bien à l’avance pour qu’elle puisse s’organiser. Elle gardera le chat/chien gratuitement et vous pourrez le récupérer à votre retour.

Les + : Gratuit la plupart du temps, ou alors l’argent va pour une association et la soutient. LA solution si vous êtes FA.

Les – : Peu d’associations le font, l’animal change d’environnement.

Pet-sitting - Garde d'animaux

3. La garde ou la visite à votre domicile

Aussi appelé : Pet-sitting. Vous pouvez demander à un pet-sitteur de garder votre animal à votre domicile. Vous pourrez choisir un profil qui vous convient, le tarif (à discuter avec le pet-sitteur), le nombre de visites à effectuer (par jour, par semaine…). Si vous le préférez le pet-sitteur peut aussi rester chez vous 24h/24 pour garder au mieux votre animal en votre absence.

Je vous conseille d’organiser une première rencontre avec la personne avant la garde pour vous rassurer et voir si ça match !

Pour en trouver rendez-vous sur des sites comme Holidog, Animaute, Yoopies ou encore Dog Vacances.

Les + : Votre animal reste sur son territoire et ça c’est rassurant pour lui, vous choisissez la personne et la fréquence (c’est vous le chef).

Les – : Il faut laisser ses clefs à une personne qu’on ne connait pas forcément, ce n’est pas gratuit (ça reste abordable).

Famille d'accueil

4. Les familles d’accueil

Tout comme le pet-sitting à votre domicile vous pourrez trouver des personnes pour garder votre animal à leur domicile. Les sites sont les mêmes que dans la rubrique plus haut. Vous pourrez trouver des professionnels comme des amateurs, cela ne veut pas dire que les amateurs ne vous satisferont pas autant (voir plus) que les confirmés !

Dans la majorité des cas vous aurez à fournir la nourriture (et la litière en fonction de l’animal).

Essayez du coup d’aller rendre visite au pet-sitteur au préalable pour voir si le domicile convient à vos exigences et rencontrer la personne.

Les + : Votre bébé poilu ne sera pas seul à votre domicile et sera tout le temps avec le pet-sitteur. Vous choisissez la personne qui le garde.

Les – : Ce n’est pas gratuit (ça reste abordable), il faut bien choisir le pet-sitteur.

Pension pour chatPension pour chat - Garde d'animaux

5. La pension ou le chenil

Les pensions sont des endroits conçus et aménagés pour garder vos animaux. Les personnes qui tiennent ces établissements sont agréées par l’état. On appel ça des chenils pour les chiens et des pensions pour les chats.

La nourriture est comprise dans le prix de la pension (or nourriture spécifique).

Vous aurez souvent la possibilité de laissé votre animal dans un box isolé (seul) s’il a du mal à s’entendre avec ses congénères ou a une maladie transmissible (FIV par exemple) ou de le mettre en communauté dans des espaces plus grands avec d’autres copains poilus.

Les + : Vous le laissez entre les mains de professionnels, il pourra aussi se sociabiliser avec d’autres congénères (en fonction du type de box).

Les – : C’est un peu cher et pas toujours à côté de chez vous.

Hotel pour chienHotel pour chat

 6. Les hôtels

LA solution de luxe. Il y en a cependant peu en France pour le moment.

Imaginez en fait un hôtel pour humain adapté aux animaux : chambre idividuelle, surveillance vidéo, croquettes de marques. Si vous en voulez encore plus demandez une séance photo ou un massage !

Voici quelques hôtels pour animaux en France : l’Actuel Dogs Hôtel – Vincennes (94), l’Aristide Hôtel – 9ème arrondissement de Paris, ou encore au Jardin des chats – Marseille et à Aubais.

Les + : Des vacances de luxe, avec une attention particulière. Vous pourrez le surveiller de chez vous via la webcam.

Les – : Onéreux et peu répandu.

Voila, vous avez toutes les clefs en main pour trouver quelqu’un pour garder votre loulou, alors je n’ai plus qu’à vous souhaiter bonne vacances !

Et vous, quelles sont vos astuces/bon plan lorsque vous ne pouvez pas emmener votre animal en vacances avec vous ? Répondez en commentaire.

Tout savoir sur les animaux à l’hôtel

De plus en plus d’hôtels acceptent les animaux, conscients de la demande croissante des vacanciers de ne pas quitter leurs compagnons.

Cependant il est bon de savoir quelques petites choses avant d’emmener votre animal.

De plus en plus d’hôtels acceptent les animaux, conscients de la demande croissante des vacanciers de ne pas quitter leurs compagnons.

Cependant il est bon de savoir quelques petites choses avant d’emmener votre animal.

Toujours prévenir l’hôtel

Comme dit en introduction, de plus en plus d’hôtels acceptent les animaux, certes, mais de plus en plus ça ne veut pas dire tous.

Les établissements sont libres d’accepter ou non.

Pour ne pas vous retrouver à la rue avec votre animal je vous conseille donc de les contacter avant. Parfois vous pourrez trouver l’information sur le site internet de l’hôtel mais mieux vaut appeler.

Animaux-Online nous indique que les «animaux de compagnie traditionnels de petite taille sont généralement acceptés», indique-t-on à la direction des hôtels du groupe Accor (Ibis Mega Brand, Mercure, Hôtel F1, Novotel/ Suite Hôtel). Le groupe Louvre Hôtels (Campanile, Première Classe, Kyriad) quant à lui ne met pas de restriction à l’accueil des animaux, mais il « revient aux directeurs d’hôtel d’autoriser in fine la venue d’un animal de compagnie. » En ce qui concerne «l’ensemble des établissements B&B Hôtels, souligne le service de communication de l’enseigne, les animaux de compagnie sont volontiers accueillis.»

De plus si vous avez plusieurs animaux avec vous ou des animaux « spéciaux » (or chien et chat, ceux qui ne sont pas « habituellement » emmenés en voyage) cela peut-être plus compliqué.

Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit!

Préparez-vous à payer plus

Ce n’est pas une règle officielle et à vrai dire chaque hôtel choisit d’appliquer des coûts supplémentaires ou non, mais généralement vous aurez un supplément à payer.

Vous m’entendez déjà vous dire… Appelez l’établissement pour savoir.

Les frais sont généralement entre 4 et 15€ par nuit et par animal. Un petit budget à prendre en compte si vous avez prévu une semaine entière de vacances avec 3 animaux !

Ces frais s’explique par le fait que le nettoyage peut être un peu plus complexe à votre départ et cela prend donc plus de temps. N’y a t-il pas un vieux dicton qui dit que le temps c’est de l’argent?

Les règles de l’établissement

Si vous avez prévenu l’hôtel que vous venez avec un compagnon, l’hôtel aura tendance à vous donner une chambre adaptée (au rez-de-chaussée pour faciliter les balades du matin avec un chien, un peu excentrée pour ne pas faire trop de bruit…)

Pour ce qui est de monter sur le lit (question qui revient souvent) demandez à l’avance (encore et toujours), certains hôtels l’acceptent parce qu’il peut être compliqué d’interdire à un animal de monter s’il est habitué à le faire; et d’autre ne l’acceptent pas.

En effet un animal sur un lit implique un lavage poussé des draps pour éviter que le client d’après fasse une allergie. Si c’est interdit (et que votre compagnon est quand même monté) et qu’il y a des poils, vous risquez de devoir payer une partie de la caution.

Autre point important, certains endroits sont interdits aux animaux. S’il y a une piscine par exemple, je doute que votre boule de poils puisse venir. Pareil pour les restaurant (bien que dans certains cas ce soit autorisé).

Chat à l'h

Normalement emmener votre animal (ou vos animaux) n’est pas un soucis, que ce soit un chien, un chat, un nacs n’hésitez pas à appeler ou à prendre contact avec l’hôtel en avance pour que l’établissement et vous puissiez vous adapter.

Cela peut aussi permettre à l’hôtel d’accueillir comme il se doit votre animal. Certains mettront à disposition des couvertures, paniers, gamelles spécifiques.

D’autres choses à prendre en compte avant d’aller à l’hôtel avec son chien ? Répondez en commentaire.

Happyment vôtre ♥