Fiche de lecture – Ma vie toute crue

Fiche de lecture – Ma vie toute crue

18 janvier 2019 1 Par Elodie Marziac

En résumé : « Ferme ta gueule, baisse la tête, fais ton boulot. Et si tu n’es pas content, dégage ! » Cette phrase, je l’ai entendue des centaines de fois. Elle concentre toute la violence qui règne dans cet espace dérobé aux regards. Les ouvriers souffrent et les animaux ne sont pas traités avec la dignité qu’il faudrait. Après sept années de silence, j’ai pris la décision de témoigner à visage découvert pour dénoncer la misère animale et la détresse humaine. Pour mieux les affronter, j’ai filmé ces images qui me faisaient cauchemarder. Tournées sur mon lieu de travail et confiées à l’association de protection animale L214, elles ont fait le tour du monde. On y voit des dizaines de foetus prêts à naître jetés à la poubelle comme de vulgaires déchets. La plus grande ferme du monde avortée pour des raisons de productivité, au mépris du bon sens et de toute décence. Voici mon témoignage. Celui d’une longue descente aux enfers, suivie d’une lente reconstruction. Mon récit est dur, parfois, mais nécessaire. Nous ne pouvons pas ignorer plus longtemps toute la souffrance que contient notre assiette.  »

Ma vie toute crue

L’auteur : Mauricio Garcia Pereira est né en Allemagne, a grandi dans une ferme de Galice en Espagne, où il a appris à aimer et respecter les animaux. Après avoir exercé plusieurs métiers, il arrive à Limoges où il se fait embaucher dans le plus grand abattoir public de France. Il y reste 7 ans avant de dénoncer à visage découvert l’abattage de vaches gestantes. Avec « Ma vie toute crue », il signe un témoignage choc sur le scandale des mauvaises pratiques des abattoirs au mépris de la souffrance animale.

Mon avis : Un livre simple et fort à la fois. Un récit poignant d’un héros sans cape extrêmement humble. J’ai (excusez-moi de l’expression), dévoré ce livre. Il est vraiment intense, on a l’impression d’entrer dans sa peau. Les faits ne sont pourtant (malheureusement) pas extraordinaires mais vraiment banaux. La cruauté s’est installée comme la routine. Les animaux et les hommes sont victimes de ce système qui broie tout sur son passage. Du productivisme à l’excès. J’oserais même dire de l’esclavagisme moderne. Un livre à lire. On se rend trop peu compte de ce que vivent les employés. Cela n’enlève bien sur en rien la douleur, la peur que ressentent les animaux. Il faut que cette injustice cesse, que l’on ferme les abattoirs. Ce livre est un témoignage qui aide à en voir la nécessité et avancer vers l’abolition de ces enfers sur Terre.

 

Livre en vente sur la Fnac.com

 

Vous avez lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

 

Happyment vôtre ♥

Partagez cet article!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages