Formation Premiers Secours animaliers – Le bon plan

Formation Premiers Secours animaliers – Le bon plan

9 janvier 2019 2 Par Elodie Marziac

J’ai eu l’occasion de me former au secourisme canin et félin il y a peu.

Une expérience enrichissante qui laisse songeur.

Formation premier secours chien chat

Pourquoi le faire ?

D’après Valérie Simiot, notre formatrice du WE : « Ces cours attirent beaucoup de propriétaires d’animaux qui se sont trouvés dépourvus devant un animal en détresse et qui se disent qu’ils auraient pu le sauver, et également des professionnels qui ont beaucoup d’animaux et savent qu’ils peuvent être confrontés à une situation où ils sont appelés à intervenir sur un animal « .

Pour ma part (et comme certains d’entre vous doivent le savoir) je suis propriétaire de deux adorables canailles (Meïko et Noor) et je veux pouvoir agir de manière responsable en cas d’accident pour leur offrir les meilleurs chances de rétablissement possible.

Le but de ces cours ne sont bien sur pas de remplacer le vétérinaire. Aucun acte invasif (acte qui nécessite d’intervenir à l’intérieur du corps de l’animal ou qui fait appel à la chirurgie) ne sera appris pendant ce WE, mais des actes qui vont permettre au vétérinaire de mieux soigner votre chien voir de lui sauver la vie. Et oui, rien que ça.

Donc on peut considérer que c’est une formation vitale. Une formation qui, je pense, devrait être suivie par tous les propriétaires soucieux de leurs compagnons et tous les professionnels responsables de nos bébés poilus.

En cas d’accident, pour aider nos amours qui souffrent nous allons réagir mais pas forcément au mieux pour nos animaux. Et parfois nos mauvaises réactions, due à une méconnaissance, peuvent leur coûter leur intégrité physique voir leur vie..

Rien de plus insupportable pour moi que de m’imaginer provoquer des douleurs ou la mort de mon animal parce que je ne savais pas comment bien réagir et que j’ai (bien sur) voulu faire au mieux.

Alors bien sur, vous me direz :

  • Ça n’arrive pas tous les jours.
  • Mon vétérinaire n’est pas si loin, il sera vite pris en charge.
  • Je ne serais pas forcément tout.e seul.e, quelqu’un saura quoi faire.

Et à cela je vous répondrais, que oui, cela n’arrive pas tous les jours. Mais cela arrive. Et quand ça arrive, qu’allez vous faire ?

Si votre chien s’étouffe vous n’avez pas le temps de l’emmener chez le vétérinaire, Il sera déjà mort d’ici là…

Si votre chat s’est noyé, vous n’aurez pas le temps d’attendre que le vétérinaire arrive pour le réanimer, il vous aura déjà quitté…

Si vous êtes parti.e en promenade dans la forêt seul.e avec votre chien, et qu’il se brise la patte. Si vous ne faites rien pour le stabiliser en l’amenant chez le vétérinaire, son état va s’empirer et il souffrira terriblement…

En cas d’accident de voiture, si votre animal est touché, les urgentistes ne feront rien, et s’il a une hémorragie vous n’aurez que quelques minutes…

Des situations effrayantes je sais, et je ne veux pas dire que cela arrivera forcément (je ne vous le souhaite pas), mais comme un vieux dicton le dit si bien : « Mieux vaut prévenir que guérir » et le savoir est la chose qui permet le mieux de prévenir !

Des cours théoriques oui, mais aussi de la pratique !

J’ai donc suivi deux jours de cours. Le premier jours était le niveau 1 de la formation. Toute la matinée était théorique. On a étudié le cadre légal, on a vu l’anatomie et les constantes du chien et du chat ainsi que quelques problèmes principaux que l’on peut rencontrer (brûlure, étouffement, parasites, blessures …) Nous nous sommes entraînés à faire des bandages sur une petite peluche, que j’ai affectueusement (et avec beaucoup d’originalité) nommé Médor. Valérie nous montrait certains gestes sur sa super assistante M’Lich. Sa magnifique et adorable chienne, patiente et bonne comédienne.

L’après midi nous avons pratiqué sur des mannequins la réanimation cardiaque et nous avons fait quelques mises en situation. Toute cette théorie, dit comme ça, peut paraître longue et ennuyante. Il n’en est rien, je vous rassure. Pour ceux qui aiment les animaux de tout leur cœur, ces cours sont une vraie mine d’or et d’informations. On ressort la tête pleine à craquer de conseils et de méthodes pour aider nos animaux en cas de problèmes. Le niveau 1 permet en fait de savoir bien analyser la situation, apprendre à réagir de manière efficace et à évaluer à quel niveau on peut aider notre animal.

Le niveau 2 (seconde journée de formation), permet d’aller plus loin en étudiant de nouveaux problèmes moins courants ou qui nécessitent une expertise plus poussée (plaies graves ou hypothermie par exemple). Il y a beaucoup d’études de cas concrets. Etudes de cas concrets, quésako ? Ça fait très scolaire quand même non ? Pas du tout, une histoire s’affiche au mur, un décor est planté. à vous de trouver ce qu’il s’est passé, de détecter les symptômes et de savoir réagir. Le tout sous l’œil expert de Valérie qui saura vous faire un retour.

Ces cas concrets sont marquants. En effet si on ne fait pas attention à tout et si on agit pas par étape, on peut vite aggraver l’état de notre animal voir le laisser (malgré nous) mourir.. Le fait d’être face à cela nous permet de mieux comprendre ce qu’il aurait fallu faire et de retenir la leçon. Attention pas non plus trop de stress pour rien. Tout se passe dans la bonne humeur et dans l’acceptation des erreurs.

On n’apprends par la théorie et l’expérience donc, dans une classe constituée d’élèves tous passionnés et qui on soifs d’apprendre.

Que demande le peuple ! Allez-y foncez !

Et vous, vous avez déjà fait ce type de formation ? Qu’en pensez-vous ?

Happyment vôtre ♥

Pour aller plus loin

https://www.midilibre.fr/2018/09/30/nimes-des-premiers-secours-aux-animaux,4713446.php

https://www.premiers-secours-animaliers.fr/

Partagez cet article!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage