Koko – Le singe qui parle humain

Koko – Le singe qui parle humain

25 octobre 2018 0 Par Elodie Marziac

Koko est une femelle gorille des montagnes qui a permis de grandes avancées pour ses congénères et tout les animaux.

C’est l’histoire d’un animal qui a su toucher les hommes. Elle est née le 4 juillet 1971 au zoo de San Francisco, et est confiée en 1972 à l’éthologue Penny Patterson.

Elle commença alors très tôt à lui apprendre le langage des signes. Koko maîtrisait environ 1 000 mots et en comprenait environ 3 000. Elle était aussi capable d’utiliser les mots dans leur sens figuré. Par exemple « sale » pour dire quelqu’un de méchant, une personne mauvaise. Elle pouvait donc tenir une conversation courante en langage des signes.

Koko-le-gorille-qui-parle-est-morte

Au delà de sa compréhension du langage des signes elle était aussi capable de produire des sons inédits : neuf vocalisations différentes qui ne figurent pas au répertoire des gorilles.

Très intelligente elle avait un QI entre 800 et 900 (elle a passé plusieurs fois les tests) alors qu’un homme moyen à un QI de 1 000. C’est surtout une profonde empathie qui a touché les gens et qui a fait comprendre aux humains que les animaux ont des sentiments.

Koko avait adopté un petit chat qu’elle a nommé « All Ball », un jour ce petit être se fit renversé par une voiture et Koko devint terriblement triste. Elle porta le deuil pendant plusieurs mois. L’artiste Robin Williams rencontra Koko pour la première fois en 2001 et ils lièrent une magnifique amitié. Lorsqu’en 2015 Penny Patterson lui expliqua que son ami était décédé Koko mima le mot « pleurer ».

Koko et son chat

Koko est devenu une star et à fait l’objet de nombreux débats et documentaires, Barbet Shroeder en avait même fait l’héroïne d’un film, « Koko le gorille qui parle ». Elle fit deux fois la couverture de National Geographic.

Elle inspira beaucoup de personnes et de scientifiques et permis de créer un pont entre les animaux non humains et les animaux humains. C’est une icône de la relation inter-espèce d’après la Gorilla Foundation créée par Penny Patterson.

Cette magnifique créature est morte le 20 juin 2018 à l’âge de 46 ans dans son sommeil.

Bravo Koko et merci pour tout ce que tu as apporté aux humains et aux animaux.

 

 

Partagez cet article!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 11
    Partages