Le cri de la carotte – L’argument stupide

Le cri de la carotte – L’argument stupide

9 août 2018 1 Par Elodie Marziac

Justifier le fait de manger de la viande par l’argument du cri de la carotte est stupide. Cela ne fait que donner de mauvaises raisons de cautionner les abattoirs, l’utilisation d’animaux pour le plaisir, etc.. Le cri de la carotte est un argument utilisé uniquement pour ridiculiser les défenseurs des animaux.

 

Qu’est ce que le cri de la carotte ?

Le cri de la carotte est l’argument selon lequel les végétaux aussi sont dotés de sensibilité et de conscience. Le fait donc de les manger à la place des animaux serait illogique car on les feraient souffrir.

Lors des débats avec des omnivores ou carnistes, il arrive souvent qu’ils se retrouvent sans arguments face à la réalité des souffrances des animaux et donc de les manger. La seule chose qu’ils ont donc trouvé est que l’alimentation végétale ne permettrait pas d’éviter toutes les souffrances et en occasionnerait d’autres, notamment celle des légumes.

 

Pourquoi c’est ridicule

Je pense sincèrement que tout le monde peut faire la différence entre un légume et un animal, une vache et une carotte. C’est de la complète mauvaise foi que de mettre au même niveau la mise à mort et la récolte, même la langue française a établi une différence en cela.

Outre le fait établi que les animaux souffrent, aiment et sont conscients et que nous ne savons pas pour les légumes, il y a d’autres arguments.

Si l’on pars de l’hypothèse que les plantes sont sensibles et conscientes et que l’on se soucie réellement d’elles faisons un petit calcul : 5 à 10g de protéines d’origine végétale sont nécessaires à la production d’1g de protéines animale, en consommant directement les végétaux, on divise par 5 ou 10 la quantité de végétaux sacrifiés et la souffrance végétale générée. Donc il serait plus utile pour les animaux et pour les végétaux de ne consommer que des végétaux.

Le cri de la carotte est un argument spéciste, où l’on discrimine en fonction de l’espèce, où l’on choisi les animaux qui ne méritent pas notre compassion, où l’on sacrifie et permet la souffrance des animaux d’élevage.

Pour finir les plantes produisent des fruits qui sont fait pour être mangés, les racines conservées permettent de produire plus de fruits. Les plantes peuvent se reconstruire et remplacer les éléments manquants. Malgré des attaques terribles (animaux qui broutent ou récoltes) elles arrivent à se refaire.

 

Et la souffrance chez les végétaux ?

Les végétaux sont compliqués à appréhender de manière individuelle car une plante n’a pas d’autonomie des parties entre elles, raison pour laquelle les boutures sont possible.

Comment alors et quand peut-on considéré qu’une plante est un individu conscient ?

La vie des plantes ne nécessiterait pas plus de conscience qu’il en faut pour les animaux ou les humains pour respirer, digérer, etc.. Les plantes n’ont pas de nocicepteurs par exemple, ceux, particuliers, qui permettent de conduire la douleur.

Les végétaux n’ont pas de système nerveux elles n’ont pas non plus de moyen de fuir. La fuite étant un moyen de défense des animaux ou humains pour réagir à leur environnement, on constate que les plantes sont immobiles. Associer toute vie à une conscience est en quelque sorte un anthropomorphisme.

cridelacarotte2

Que répondre au cri de la carotte?

  1. Manger des plantes à la place des animaux permet de faire souffrir moins de végétaux et donc de limiter au maximum les souffrances.
  2. Pour de nombreuses plantes on ne mange que le fruits et pas le plant qui est l’organisme central, cela permet donc au végétal de se régénérer.
  3. Une plante arrachée et replantée repousse (ex: pomme de terre), alors qu’un steak ne repousse pas..
  4. Lorsqu’une plante arrive à sa fin et meurt elle relâche toutes ses semences pour permettre à plus de plantes de repousser. Un animal mort ne permet pas la production d’autre animaux.
  5. Ceux qui utilisent cet argument ne sont pas plus respectueux des animaux que des plantes et ne cherchent pas à se poser de questions sur eux-mêmes mais à fuir leurs comportements et leurs crimes.

 

 

En bref le cri de la carotte est l’argument de personnes à court d’arguments, qui cherchent à justifier leur consommation. Les plantes doivent être respectées et nous ne pouvons pas/devons pas les détruire à tout va. Il en va du respect de la nature. Cependant rien ne prouve que les végétaux souffrent alors que tout prouve que les animaux ont peur et font face à de terribles souffrances.

Pour agir au mieux il est donc préférable de consommer des végétaux et non pas des animaux.

 

Que pensez-vous de l’argument du cri de la carotte ? Répondez en commentaire.

 

 

Pour aller plus loin

http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article40
http://lesquestionscomposent.fr/pour-en-finir-avec-le-cri-de-la-carotte/

 

 

Partagez cet article!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage