L’intelligence des cochons

L’intelligence des cochons

3 janvier 2019 0 Par Elodie Marziac

Le plus souvent exploité pour sa chair, le cochon est un animal très intelligent, socialement développé et avec un caractère bien affirmé. Un animal méconnu qui gagnerait à être étudié et pris en considération.

Et si je vous disais que le cochon est plus intelligent qu’un chien ? Laissez-moi vous le démontrer !

Qui est le cochon ?

Un sanglier domestiqué

Le cochon est un mammifère, son ancêtre est le sanglier qui a été domestiqué il y a 9 000 ans par l’homme.

Son poids moyen est de 150 kg, il peut courir jusqu’à 45km/h et son espérance de vie est de 15 ans (en élevage ils sont tués à 6 mois).

En tant qu’omnivore son alimentation est variée. Il peut reconnaître une quarantaine de plantes comestibles ou encore élaborer des techniques de chasse pour attraper de petits rongeurs dans leurs terriers. Son flair impressionnant lui permet de trouver des bulbes, des racines, des vers ou encore des truffes.

Un super flair

En parlant de flair, saviez-vous que celui du cochon est aussi développé que celui d’un chien ? Il peut sentir une odeur à quelques centaines de mètres ! Encore mieux, grâce à son super odorat il peut lire la ‘carte d’identité’ d’un congénère à distance (sexe, statut reproductif, statut social).

Un animal propre

Bien que le cochon ait la réputation ‘d’animal sale’, c’est pourtant tout le contraire !

Nos amis les cochons aiment avoir des endroits distincts, l’endroit pour faire les besoins, celui pour manger, celui pour boire, celui pour se rouler dans la boue et celui pour dormir. Ils n’iront pas faire leurs besoins là où ils dorment (sauf dans les élevages où ils sont confinés dans de petits espaces)

S’ils se roulent dans la boue c’est pour deux raisons :

  • Se rafraîchir : les cochons ne peuvent évacuer la chaleur que par le groin, pour réguler leur température ils se roulent donc dans la boue fraîche.
  • Se protéger : Pour se soulager des piqûres de moustiques et des parasites ou pour se éviter les coups de soleil, la boue est leur meilleure alliée.

La vie sociale d’un cochon

Les cochons ont une vie sociale très développées. Ils peuvent reconnaître 30 à 40 congénères différents ! Souvent en bande de 4 à 6 cochons adultes (plus les jeunes), ils lient de nombreuses affinités.

Les mâles se battent rarement entre eux, sauf à la saison des amours où ils cherchent à conquérir les femelles.

Ils peuvent aussi se lier d’amitié avec d’autres espèces comme les chiens, les chats ou encore nous, les humains.

Joueurs de nature, ils adorent partager leur joie de vivre avec les autres.

L’intelligence du cochon

Mémoire spatiale

Lorsqu’ils ont faim, les cochons savent optimiser leurs recherches par rapport aux ressources.

Par exemple, ils savent qu’une gamelle sera remplie quotidiennement, ils se dirigeront donc directement vers elle dès qu’ils auront faim.

A l’inverse les champignons et autres plantes ont besoin de temps pour se re-générer. Aussi une fois qu’ils ont mangé ces ressources ils ne reviennent sur les lieux que quelques jours après.

Mémoire « machiavélique »

Des chercheurs de Bristol en Grande-Bretagne ont mis en avant le fait que les cochons savent manipulés leurs concurrents et les induire en erreur.

Si un cochon a repéré des ressources importantes de nourriture et qu’un autre le suit pour lui voler, il l’emmènera sur une mauvaise piste pour ne pas perdre son trésor. Il pourra même l’emmener sur la piste d’un endroit où il y a peu de nourriture (donc sacrifier sa découverte) pour conserver sa plus grosse réserve. A l’inverse, si un cochon ami (qui ne tentera pas de le voler) le suit, il le laissera faire.

Jeux vidéos

« Des universitaires de Pennsylvanie ont permis à un porc nommé Hamlet, de jouer avec une manette d’ordinateur, pour essayer de bouger un objet sur l’écran et le faire entrer sur une plage de couleur bleue. Hamlet fait cela très bien et très rapidement, en échange bien sûr de récompense. Aucun chien par exemple n’est capable de faire cela aussi bien. » – Yves Christen (Biologiste et éthologue)


Test du miroir

En 2009 Donald M. Broom, Hilana Sena et Kiera Moynihan, scientifiques britaniques, ont prouvé que les cochons ont conscience d’eux-mêmes et de leur environnement.

« Chaque cochon a dû observer les caractéristiques de son environnement, se les rappeler, déduire les relations entre aspects observés et aspects remémorés, et agir en conséquence »

Donald M. Broom

Cochon héroïque

En 1998 en Pennsylvanie, lorsque Jo Ann Altsman a eu une crise cardiaque, LuLu, leur cochon-nai, s’est enfui par la trappe du chien puis s’est mise en travers de la route. Quand un automobiliste est sortie de sa voiture pour aller la voir, elle l’a emmené directement auprès de Jo Ann. Ça a permis de la sauver !

Le cochon est un individu, pas un repas

Après tout ce que nous avons vu ensemble, et tout ce qu’il reste à découvrir sur le cochon, comment peut-on encore les exploiter pour leur nourriture ?

Si vous aussi vous voulez contribuer à défendre ces êtres merveilleux, n’hésitez pas à faire un achat sur la boutique : Sauver les cochons.

20% des bénéfices sont reversés au refuge Groin-Groin qui permet de les sauver.

Et vous, que pensez-vous de nos amis les cochons ? Connaissiez-vous Sauver les cochons ou le Refuge Groin Groin ? Dites-nous tout !

Partagez cet article!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 295
    Partages