Fiche de lecture – Profession : Animal de laboratoire de Audrey Jougla

12 million d’animaux sont torturés et tués chaque année pour l’expérimentation seulement dans l’UE. Malgré les test c’est 18 000 personnes chaque année qui décèdent des effets secondaires des médicaments.
Un livre qui nous questionne sur la relation que nous avons avec les animaux et la « nécessité » des tests sur les animaux.

En résumé : Pendant plus d’un an, Audrey Jougla a enquêté en caméra cachée dans les laboratoires publics et privés français pour comprendre la réalité de l’expérimentation animale. Quels sont les tests pratiqués aujourd’hui ? Dans quel but ? En Europe, plus de 11, 5 millions d’animaux subissent chaque année des tests, qui ne concernent pas seulement les rongeurs mais de nombreuses espèces familières comme les chats, les chiens, les chevaux ou les singes. En poussant les portes de ces lieux interdits au grand public, où personne n’a encore pu accéder sans effraction, Audrey Jougla nous embarque dans le récit de son aventure aux côtés des militants de la cause animale. Une enquête inédite et un récit saisissant sur la souffrance infligée aux animaux, qui interroge notre humanité face à l’absurdité de la violence.

Audrey Jougla

L’auteur : Audrey Jougla est un écrivain français, elle est née le 27 mars 1985. Diplômée de Sciences Po Paris, elle a été expatriée trois ans en Argentine, à Buenos Aires puis à Mendoza. Elle travaille en tant que journaliste et s’intéresse aux enjeux agroalimentaires et écologiques avant d’assister en 2008 à la crise agricole argentine. Elle co-écrit « Nourrir les hommes, Un dictionnaire » (Atlande, 2009).
Passionnée d’éthique animale, elle reprend ses études de philosophie, et obtient les félicitations du jury pour son mémoire de recherche sur la question de l’expérimentation animale comme mal nécessaire.
« Profession : animal de laboratoire » est récompensé en 2016 par le Prix Roger Bordet, décerné par le Groupement des Écrivains Médecins. Le livre rencontre un large écho médiatique, en France comme à l’étranger et relance le débat sur l’expérimentation animale. Elle fonde l’association Animal Testing pour poursuivre les enquêtes dans les laboratoires. Elle enseigne la philosophie au lycée.

Expérimentation animale

Les arguments à retenir : 12 million d’animaux sont torturés et tués chaque année pour l’expérimentation seulement dans l’UE. Malgré les test c’est 18 000 personnes chaque année (en UE) qui décèdent des effets secondaires des médicaments. L’organisme des animaux n’est pas comparable au nôtre, par exemple 300 solutions contre la maladie d’Alzheimer ont fonctionné sur les animaux mais aucune n’a marché sur les humains. On perd du temps dans l’avancée de la science avec les tests sur les animaux au lieu de trouver des solutions de test efficace. Par ailleurs trois types de solutions dont l’efficacité a été prouvée et qui ne nécessite pas le sacrifice d’animaux sentients. Avant on faisait les tests sur des humains jugés comme inférieurs à nous (Sur les juifs ou tziganes, sur des personnes noires, des criminelles, des prostituées, des orphelins ou encore des handicapés), finalement l’expérimentation est une question de domination.

« Méfiez-vous du mal qu’on justifie » – Citation d’un philosophe inconnu.

Expérimentation animale 2

 

Mon avis : Un sujet traité avec une grande justesse et une grande sensibilité. Une étude rondement menée avec des informations précieuses et des questionnements essentiels.
Je vous recommande fortement ce livre qui n’est jamais dans le jugement mais toujours dans la recherche de compréhension et dans la volonté du respect de l’animal.

Livre en vente sur Amazon