Auto-apprentissage : L’importance de l’éducation positive

L’éducation positive, la clef de voûte d’un apprentissage efficace et respectueux de l’animal. Découvrez tous ses secrets ici !

Cet article participe à l’Evénement “l’auto-apprentissage” du blog Chien Ludique dont j’apprécie beaucoup cet article.

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de l’éducation positive, la clef de voûte d’un apprentissage efficace et respectueux de l’animal.

Si certains préféreront se faire aider d’un professionnel pour éduquer leur chien, d’autres choisiront de l’éduquer eux-mêmes (auto-éducation). Je ne saurais vous conseiller l’un plutôt que l’autre, les deux pouvant aussi se combiner à merveille. Chacun fait en fonction de lui et de son chien.

En tous les cas, je ne saurais combien vous recommander l’éducation positive qui est purement et simplement bénéfique en tous points pour votre chien.

Qu’est-ce que l’auto-éducation ?

L’auto-éducation c’est le fait d’éduquer son chien soit-même. Pour se faire, vous pouvez utiliser de nombreuses sources d’informations à votre disposition :

  • Les blogs d’animaux,
  • Les tutoriels Youtube,
  • Les livres spécialisés,
  • Demander des conseils à des professionnels,
  • Demander des conseils à d’autres maîtres.

L’intérêt de l’auto-éducation est le fait que ce soit applicable partout et à tout moment, vous décidez quand et où travailler votre chien. C’est aussi à la portée de tous, tout le monde peut le faire (en fonction des exercices à apprendre c’est plus ou moins facile bien sûr). Et en plus c’est complètement gratuit. Je rajoute un point positif à cela ? Aller, ça vous permet de passer du temps avec votre chien et de renforcer votre lien !

Plus d’excuses pour zapper un petit entrainement de rappel ou pour lui apprendre de nouveaux tours donc !

Qu’est-ce que l’éducation positive ?

L’éducation positive est une philosophie. Une technique qui ne s’applique pas seulement lorsque vous lui apprenez quelque chose mais tout le temps. Elle permet à la construction d’une relation de confiance entre vous et votre chien. Une relation saine qui vous permettra des progrès et des résultats spectaculaires.

L’éducation positive c’est le fait de renforcer les bons comportements du chien et d’ignorer les mauvais. Fini les colliers électriques et autres outils de torture et de contrainte. Privilégiez les friandises, les caresses et les félicitations. Le but n’est donc pas que le chien obéisse par crainte mais parce qu’il en a envie.

Alors non, vous n’êtes pas obligé.e de donner de la nourriture à votre chien pour le féliciter. Le but n’est pas qu’il finisse obèse ou qu’il ne réponde que si vous avez quelque chose à donner, vous pouvez simplement le féliciter par la voix, les caresses ou les jouets.

Comment bien pratiquer l’éducation positive ?

Bon, vous voyez comment faire de l’auto-éducation, vous savez ce qu’est l’éducation positive, mais concrètement comment l’appliquer ?

Tout d’abord il faut vous armer de patience. Rien ne sert de s’énerver ou même d’être énervé.e. N’oubliez pas, les chiens sont des éponges à émotions et ressentent très bien ce qu’on ne dit pas, ils parlent aussi très bien le langage corporel, donc restez zeeeeeeen (plus facile à dire qu’à faire parfois on est d’accord). Bienveillance et calme sont les maîtres mots.

Ensuite ne soyez pas radins sur les félicitations et les caresses, c’est gratuit, ça fait du bien et ça marche vraiment ! Dès que votre chien fait quelque chose de bien félicitez-le chaleureusement avec votre voix la plus enjouée et caressez-le. Il faut qu’il intègre que ce comportement est bien et qu’il doit continuer comme ça. Vous pouvez aussi lui donner des friandises pour le féliciter (choisissez des friandises peu caloriques et appétantes pour du résultat mais pas de gras !)

Ne vous énervez pas si votre chien ne comprends pas pendant une session éducation, faites des séances courtes de 10/15 minutes pour commencer et allez-y par étapes. S’il vous désobéi ou qu’il a un comportement mauvais ne lui hurlez pas dessus. Ignorez-le totalement ou mettez-le dans l’inconfort (à ne pas confondre avec la contrainte). Je m’explique; si votre chien tire en laisse, n’avancez plus dès qu’il tire et félicitez-le dès qu’il marche la laisse détendue. S’il se bat avec d’autres chiens, mettez fin à la balade et ne le laissez plus en liberté, gardez-le en laisse. Dès qu’il a un comportement positif avec un autre chien (ignorance, bonjour furtif ou jeux) félicitez-le fortement.

L’éducation positive prend un peu plus de temps que l’éducation classique mais est bien plus bénéfique pour votre relation avec votre chien. Elle lui permet aussi de mieux intégrer et garder un bon comportement ou des ordres appris.

Et vous, pratiquez-vous l’éducation positive ou l’auto-éducation ? Dîtes-nous tout !

Education – Assis pour chien

Qui n’a jamais rêver de ne prononcer qu’un mot et de voir le chien s’exécuter gaiement? Grâce à ce tuto éducation vous découvrirez la recette du « assis », et le tout en utilisant une méthode positive!

La position assise est une posture de base du dressage canin, elle vous permet de canaliser votre boule de poils.

Voici donc les grandes lignes de la recette magique du « assis »:

Préambule: On utilise une méthode positive = Pas de contraintes ni d’énervement (oui oui des fois c’est dur mais si on sent qu’on est trop en colère parce qu’on y arrive pas on arrête et on reprend une autre fois). Les séances n’excèdent pas 20 minutes; le chien est comme un enfant, son attention ne peut pas tenir au delà et après ça ne serait plus productif. On n’appuie surtout pas sur l’arrière train de son chien, ça lui fait mal, ça peut le blesser et il ne va pas se concentrer sur l’ordre mais va pousser à l’opposé.

Chaque chien est différent et apprend plus ou moins vite donc ne soyez pas trop exigent et laissez lui le temps d’apprendre. Ça doit être amusant et pour vous et pour lui: double bénéfice!

Ce dont on a besoin:

  • Un chien (logique)
  • Un humain (vous en l’occurrence)
  • Un appât (des bonbons ou son jouet préféré). Si l’appât est une friandise je vous conseille les knackis au poulet coupées en petits morceaux (moins cher et hyper appétant)
  • Un endroit calme, sans distractions

Collier_Etrangleur.jpg

Les étapes:

  1. On prend la friandise dans la main, on lui fait biiien sentir le bonbon pour qu’il comprenne que nous avons le pouvoir entre nos mains (oui ok ce n’est qu’une friandise mais les propriétaires de gloutons comprendront ce que je veux dire par là). Du coup, là où notre main va, le chien la suit.
  2. On lève la main avec la friandise face à son museau. Il va regarder vers le haut et le plus confortable pour lui sera donc de s’asseoir (si votre chien recule placez votre jambe derrière lui, ou faite ça près d’un mur, il ne pourra plus reculer et il va s’asseoir).
  3.  Dès que ses fesses touchent le sol on récompense. (Attention on ne donne la récompense que si son postérieur est bien au sol sinon il ne pourra pas bien intégrer l’ordre)
  4. On recommence cette opération 2 ou 3 fois pour augmenter le temps de réaction et qu’il comprenne bien ce qu’on lui demande.
  5. Maintenant on introduit le mot « assis » (de manière ferme mais gentille), on lui dit en faisant le geste et une fois qu’il est assis on le félicite en donnant la récompense. . On ne répète pas plusieurs fois le mot assis, on ne le dit qu’une fois.
  6. On répète plusieurs fois l’opération en ne donnant pas toujours la friandise mais en félicitant à chaque fois (il ne faut pas qu’il le fasse QUE pour le bonbon) et on essaye de lui faire intégrer le mot vous pouvez associer un geste pour le « assis » (On le guide bien sur de moins en moins avec la friandise).
  7. On va lui demander maintenant de tenir le « assis » tant qu’on n’a pas cessé l’ordre. Le but c’est que le chien reste en place même si on bouge. Pour ça on fait une espèce de petite chorégraphie, un pas à droite > bonbon > un pas à gauche > bonbon > un pas en arrière bonbon, etc… Et tout ça en s’éloignant de plus en plus. Pour tester le chien on le faire s’asseoir et on s’éloigne. Si tout est parfait et qu’il ne bouge pas on lui donne un bonbon. Et on le « libère » de l’ordre en lui disant : « Go ».

Conclusion : Voilà vous avez toutes les clefs en main pour lui apprendre le assis. Encore une fois tout ça doit rester agréable pour le chien, il doit aimer ces séances et en tirer un double bénéfice (Les bonbons + L’attention de son maître) si tu veux qu’il soit réceptif. Donc pas d’énervement et on fait dans les étapes ! Si jamais l’étape 1 n’est pas TOTALEMENT maîtrisée, on ne passe pas à l’étape 2, et ainsi de suite.
Pour qu’un exercice soit vraiment acquis il faut que l’ordre soit tenu dans la durée, à distance et avec des distractions.

Meïko assis
Meïko qui vous fait un magnifique « Assis »

Et vous, avez-vous des petites astuces pour lui apprendre le assis?

J’espère que cet article vous à aidé, n’hésitez pas à liker, commenter, partager, me poser vos questions ou bien me dire ce que vous en pensez!

Happyment votre ♥