Education – Apprendre le rappel à son chien

Le rappel est un ordre de base très pratique lorsque vous voulez offrir un peu plus de liberté à votre chien tout en gardant le contrôle. Découvrez ici comment lui apprendre.

Le rappel est un ordre de base très pratique lorsque vous voulez offrir un peu plus de liberté à votre chien tout en gardant le contrôle. Découvrez ici comment lui apprendre.

Comment lui apprendre le rappel ?

Dans un espace clos pour commencer, laissez votre chien agir à sa guise. Appelez-le ensuite par son prénom suivi de l’ordre « viens » et ouvrez les bras pour l’inciter à venir vers vous. S’il viens vers vous félicitez-le très fort et donnez lui des friandises. Renouvelez l’exercice en le laissant aller de plus en plus loin et en le félicitant à chaque fois.

S’il ne vient pas malgré vos invitations joyeuses à vous rejoindre, éloignez-vous en sens inverse en faisant semblant de ne pas le voir et en vous désintéressant de lui. Il viendra de peur que vous partiez sans lui.

A ne surtout pas faire !

Surtout ne hurlez pas ou ne vous fâchez pas quand il arrive vers vous même s’il a prit du temps à venir (ce qui peut, entre nous, être totalement exaspérant!), il faut qu’il comprenne que être avec vous c’est bien. Pas qu’il prenne peur et qu’il n’ose plus venir.

S’il ne revient pas, ne courrez pas derrière pour le rattraper. Il prendra cela comme un jeu et s’échappera avec grand plaisir.

Ne le rentrer pas directement après l’avoir rappelé, sinon il associera ça à la fin de la balade et ne reviendra qu’avec difficulté.
Baladez-vous encore un peu, en lui demandant de rester au pied.

Votre chien répond bien au rappel ? Au contraire il ne répond pas ? Dîtes-nous tout !

Education – Apprendre à son chien à se coucher

Un petit article aujourd’hui pour apprendre simplement à son chien à se coucher.

Pourquoi lui apprendre ?

« Coucher » fait partie des ordres de base à apprendre à son chien. Cela permet de le canaliser et de l’utiliser pour qu’il reste tranquille dans son panier ou encore en voiture. Cela permet de rendre votre chien moins impressionnant si besoin. Par exemple dans le métro ou avec des invités pour qu’il n’effraie pas les gens. C’est aussi une marque de soumission et peut vous aider si vous avez besoin de le recadrer.

Comment lui apprendre ?

Aller, plus de surprise. On va encore utiliser la méthode positive ! On prends donc des bonbons et toute sa patience et son amour et on se lance.

Première règle; on fait des petites séances de 10 minutes maximum. Sinon votre chien va se lasser et ne jouera pas le jeux. On respecte le rythme de son chien et on ne saute pas d’étape ! Faites preuve de patience, il n’apprendra pas forcément en 1 jour mais ce n’est pas grave.

Présentez un bonbon à terre devant les pattes de votre loulou quand il est assis ou debout. Il va directement baisser la tête pour essayer de l’attraper. A ce moment vous éloignez votre main toujours au ras du sol. Il va d’instinct suivre votre friandise et adapter la position coucher. Dès qu’il se positionne bien dites-lui « couché ». Récompensez-le dès qu’il est couché avec des caresses et la friandise. Répétez l’opération plusieurs fois pour qu’il comprenne bien.

Vous avez testé cette technique ? Qu’en pensez-vous ?

Education – Stop aux chiens qui tirent en laisse

L’heure de la balade arrive et la boule commence à s’installer dans votre ventre.Votre loulou est un amour mais il ne fait que tirer en extérieur et vous ne savez plus quoi faire.Qu’est-ce que vous enviez toutes ces personnes qui se baladent tranquillement avec leur chien bien sage .. Si seulement la promenade n’était plus un combat mais un moment de détente…

L’heure de la balade arrive et la boule commence à s’installer dans votre ventre.

Votre loulou est un amour mais il ne fait que tirer en extérieur et vous ne savez plus quoi faire.

Qu’est-ce que vous enviez toutes ces personnes qui se baladent tranquillement avec leur chien bien sage .. Si seulement la promenade n’était plus un combat mais un moment de détente…

Pourquoi il tire ?

Si votre chien tire c’est parce qu’avec 220 millions de récepteurs olfactifs (1 000 à 100 000 fois mieux que l’humain qui n’en a que 5 millions environ), le monde qui nous entoure recèle d’odeurs qui l’attire et qu’il veut rejoindre.

Il est aussi possible qu’il ait vu un congénère à qui il a trèèèèès envie de dire bonjour. Mettez vous à sa place, nous communiquons toute la journée avec nos congénères humains, mais le chien, animal très sociable, n’a que la balade pour pouvoir se sociabiliser et croiser d’autres poilus à quatre pattes !

Autre raison, il a vu quelque chose se déplacer et son instinct de prédateur ou de joueur invétéré lui dit de foncer. Ou alors il a simplement envie de se dépenser de toute l’énergie qu’il a emmagasiné en attendant cette balade.

Bref, vous l’aurez compris il y a de nombreuses raisons qui font qu’il peut tirer mais aucune n’est contre vous.

Comment lui apprendre à arrêter ?

On va encore une fois utiliser la méthode positive. Prenez des friandises et c’est parti.

Dès que vous sortez de chez vous, que votre chien est en laisse la ‘leçon’ commence. Si votre chien ne tire pas vous le félicitez, le but est que la laisse ne soit pas tendue et qu’il le comprenne. Il doit se tenir le plus près possible de votre pied.

Dès que votre chien tire vous vous arrêtez, dès qu’il se remet à côté de vous vous le récompensez puis vous vous remettez à marcher. Répétez l’opération jusqu’à ce qu’il comprenne. Il faut s’armer de calme et de patience et récompenser souvent pour qu’il associe la laisse détendue au positif et aux bonbons.

Si votre chien tire souvent c’est peut-être aussi qu’il a besoin de beaucoup d’exercice physique et qu’il ne se dépense pas assez. Proposez-lui des jouets pour qu’il se dépense à la maison. Travaillez régulièrement des petits exercices avec lui pour le fatiguer mentalement et l’entraîner à l’obéissance. Laissez-le aussi assouvir ses impératifs naturels, laissez-le marquer si besoin, renifler un peu partout, lâchez-le dans des parcs réservés aux chiens. Promenez le plus souvent. Essayez de vous mettre à sa place, il a aussi très envie de profiter de sa sortie au maximum. A vous de la rendre la plus agréable possible sans vous laisser avoir !

Votre chien tire en laisse et vous avez résolu le problème ? Donnez-nous votre astuce !

Auto-apprentissage : L’importance de l’éducation positive

L’éducation positive, la clef de voûte d’un apprentissage efficace et respectueux de l’animal. Découvrez tous ses secrets ici !

Cet article participe à l’Evénement “l’auto-apprentissage” du blog Chien Ludique dont j’apprécie beaucoup cet article.

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de l’éducation positive, la clef de voûte d’un apprentissage efficace et respectueux de l’animal.

Si certains préféreront se faire aider d’un professionnel pour éduquer leur chien, d’autres choisiront de l’éduquer eux-mêmes (auto-éducation). Je ne saurais vous conseiller l’un plutôt que l’autre, les deux pouvant aussi se combiner à merveille. Chacun fait en fonction de lui et de son chien.

En tous les cas, je ne saurais combien vous recommander l’éducation positive qui est purement et simplement bénéfique en tous points pour votre chien.

Qu’est-ce que l’auto-éducation ?

L’auto-éducation c’est le fait d’éduquer son chien soit-même. Pour se faire, vous pouvez utiliser de nombreuses sources d’informations à votre disposition :

  • Les blogs d’animaux,
  • Les tutoriels Youtube,
  • Les livres spécialisés,
  • Demander des conseils à des professionnels,
  • Demander des conseils à d’autres maîtres.

L’intérêt de l’auto-éducation est le fait que ce soit applicable partout et à tout moment, vous décidez quand et où travailler votre chien. C’est aussi à la portée de tous, tout le monde peut le faire (en fonction des exercices à apprendre c’est plus ou moins facile bien sûr). Et en plus c’est complètement gratuit. Je rajoute un point positif à cela ? Aller, ça vous permet de passer du temps avec votre chien et de renforcer votre lien !

Plus d’excuses pour zapper un petit entrainement de rappel ou pour lui apprendre de nouveaux tours donc !

Qu’est-ce que l’éducation positive ?

L’éducation positive est une philosophie. Une technique qui ne s’applique pas seulement lorsque vous lui apprenez quelque chose mais tout le temps. Elle permet à la construction d’une relation de confiance entre vous et votre chien. Une relation saine qui vous permettra des progrès et des résultats spectaculaires.

L’éducation positive c’est le fait de renforcer les bons comportements du chien et d’ignorer les mauvais. Fini les colliers électriques et autres outils de torture et de contrainte. Privilégiez les friandises, les caresses et les félicitations. Le but n’est donc pas que le chien obéisse par crainte mais parce qu’il en a envie.

Alors non, vous n’êtes pas obligé.e de donner de la nourriture à votre chien pour le féliciter. Le but n’est pas qu’il finisse obèse ou qu’il ne réponde que si vous avez quelque chose à donner, vous pouvez simplement le féliciter par la voix, les caresses ou les jouets.

Comment bien pratiquer l’éducation positive ?

Bon, vous voyez comment faire de l’auto-éducation, vous savez ce qu’est l’éducation positive, mais concrètement comment l’appliquer ?

Tout d’abord il faut vous armer de patience. Rien ne sert de s’énerver ou même d’être énervé.e. N’oubliez pas, les chiens sont des éponges à émotions et ressentent très bien ce qu’on ne dit pas, ils parlent aussi très bien le langage corporel, donc restez zeeeeeeen (plus facile à dire qu’à faire parfois on est d’accord). Bienveillance et calme sont les maîtres mots.

Ensuite ne soyez pas radins sur les félicitations et les caresses, c’est gratuit, ça fait du bien et ça marche vraiment ! Dès que votre chien fait quelque chose de bien félicitez-le chaleureusement avec votre voix la plus enjouée et caressez-le. Il faut qu’il intègre que ce comportement est bien et qu’il doit continuer comme ça. Vous pouvez aussi lui donner des friandises pour le féliciter (choisissez des friandises peu caloriques et appétantes pour du résultat mais pas de gras !)

Ne vous énervez pas si votre chien ne comprends pas pendant une session éducation, faites des séances courtes de 10/15 minutes pour commencer et allez-y par étapes. S’il vous désobéi ou qu’il a un comportement mauvais ne lui hurlez pas dessus. Ignorez-le totalement ou mettez-le dans l’inconfort (à ne pas confondre avec la contrainte). Je m’explique; si votre chien tire en laisse, n’avancez plus dès qu’il tire et félicitez-le dès qu’il marche la laisse détendue. S’il se bat avec d’autres chiens, mettez fin à la balade et ne le laissez plus en liberté, gardez-le en laisse. Dès qu’il a un comportement positif avec un autre chien (ignorance, bonjour furtif ou jeux) félicitez-le fortement.

L’éducation positive prend un peu plus de temps que l’éducation classique mais est bien plus bénéfique pour votre relation avec votre chien. Elle lui permet aussi de mieux intégrer et garder un bon comportement ou des ordres appris.

Et vous, pratiquez-vous l’éducation positive ou l’auto-éducation ? Dîtes-nous tout !

Pourquoi travailler son chien régulièrement ?

Entraîner son chien régulièrement peut paraître, de prime à bord, relativement pénible. Pourtant, vous et votre chien, pourriez en tirer de nombreux bénéfices. En plus c’est un moment de complicité et d’amusement garanti pour vous deux !

Entraîner son chien régulièrement peut paraître, de prime à bord, relativement pénible. Pourtant, vous et votre chien, pourriez en tirer de nombreux bénéfices. En plus c’est un moment de complicité et d’amusement garanti pour vous deux !

Renforcer votre complicité

Qui dit ‘entraîner son chien’, dit ‘passer du temps avec son chien’. En effet lorsque vous l’exercer, vous lui offrez du temps rien que pour vous deux. Un temps précieux et qualitatif qui permet de resserrer vos liens, de créer de la confiance et de la complicité.

Au-delà du coté ‘scolaire’ de l’entrainement, il y a donc une grande dimension affective. Il aura donc un temps spécifique rien que pour lui et son humain. Pour que le travail soit le plus efficace possible et pour créer une relation de confiance, n’oubliez pas de toujours travailler en méthode positive qui privilégie la récompense à la sanction.

Essayez de trouver un créneau régulier pour travailler quelques petits exercices. Pas besoin d’une heure, les séances de 10/15 minutes sont à privilégier. Vous aurez ainsi toute son attention sans le fatiguer. Si votre créneau est le même chaque jour, vous verrez que c’est votre chien qui viendra vous chercher pour ne pas louper son entrainement !

Apprendre de nouveaux tours

En travaillant régulièrement, vous pourrez, à chaque séance, prendre quelques minutes pour réviser ce que vous avez appris précédemment. Il est important de retravailler souvent ce que vous lui avez montré. Plusieurs bénéfices à cela : votre chien réalisera de plus en plus vite les tours parce qu’il sera en confiance par rapport à ses connaissances, il ne les oubliera pas, il aura donc plus de récompenses parce qu’il y arrivera et vous serez fier.e de voir qu’il progresse.

Une fois les révisions terminées, vous pourrez passer à l’apprentissage de nouveaux exercices. Tant qu’un tour n’est pas maîtrisé, ne lui en apprenez pas un autre. Cela risquerait de vous énerver parce qu’il n’y arrive pas et que vous ne comprenez pas comment lui expliquer. Cela risque donc de casser tous les bénéfices d’un entrainement régulier.

Patience et bienveillance doivent être les maîtres mots de vos séances ! Votre chien ne demande qu’à vous faire plaisir, allez-y par étape. Comme dit précédemment, pas de séances trop longues, vous allez perdre l’attention de votre chien. Je vous recommande de ne pas excéder les 30 minutes. Le temps idéal pour un débutant étant de 10/15 minutes et pour un confirmé de 20 minutes.

Quoi de plus grisant en plus, que de faire une petite démo à vos ami.e.s ou à votre famille des nouveaux tours apprisà votre boule de poils !

Améliorer son éducation

Plus efficace qu’il n’y parait, les petits entraînements conditionnent votre chien à être plus attentif à vous. Il va aussi mieux vous comprendre parce qu’il aura souvent travaillé les ordres demandés.

Sa rapidité d’exécution et son attention seront alors améliorés et donc son éducation de manière générale. Vous allez remarquer au fil de vos sorties et de vos entraînements qu’il sera plus à votre écoute et qu’il répondra de mieux en mieux à vos diverses demandes.

Vous êtes adepte du travail régulier ou tout l’inverse ? Dîtes-nous tout !

Pourquoi mon chat boude quand je rentre de vacances ?

Ça y est, vous êtes de retour ! Vous avez hâte de revoir votre chat quand même, il vous a manqué. Malheureusement ça n’a pas l’air réciproque, quand vous le retrouvé il boude voire vous ignore totalement… Pourquoi tant de cruauté ?

Ça y est, vous êtes de retour ! L’escapade a été sympathique mais vous avez hâte de revoir votre chat quand même, il vous a manqué.

Malheureusement ça n’a pas l’air réciproque, quand vous le retrouvé il boude voire vous ignore totalement… Pourquoi tant de cruauté ?

Un inconnu familier est de retour…

Pour vous tout est clair, vous rentrez et votre chat vous a manqué. Dans sa tête à lui, c’est un peu plus complexe… Vous êtes parti et en rentrant il voit une personne qu’il connait mais avec des odeurs étrangères, des objets anxiogènes (les valises ou les sacs), et un comportement étrange (vous n’arrêtez pas de le fixer et vous essayez de l’attraper pour lui faire des câlins). Il lui faut du temps pour analyser la situation.

Il ne vous a pas oublié mais il faut qu’il vous « marque » et qu’il se réapproprie son humain.e. Il vous observe donc de loin pour le moment et une fois l’agitation du retour passée, ne vous en faites pas, il viendra et tout se remettra en place comme avant !

Laissez-le venir vers vous, voire ignorez-le un peu aussi, cela piquera sa curiosité et lui donnera encore plus envie de venir vous voir.

Faire garder son chat

De nombreuses solutions existent pour faire garder son chat.

Pour des périodes courtes (inférieures à 3 jours), il vaut mieux le laisser tranquille à votre domicile pour qu’il soit en territoire connu. Demandez à quelqu’un de passer pour lui remettre de l’eau fraîche, des croquettes, pour jouer avec lui et faire la litière. De nombreux pet-sitteurs sont disponibles via divers sites.

Pour des absences plus longues il vaut mieux qu’il soit avec quelqu’un au quotidien. Là encore vous pourrez opter pour des petsitteurs, le confier à un.e collègue, à de la famille ou encore le mettre en pension. En fonction de ses affinités vous pourrez choisir un lieu avec d’autres animaux pour ne pas qu’il se s’ennuie.

Pour mon chat, Noor, j’opte pour une petsitteur que je connais bien et qui m’envoie des nouvelles régulièrement. Etant très adaptable et adorant la compagnie des autres chat et surtout des gros chiens, je l’emmène là bas dès que je pars plus d’une journée. Il est fan et je pars l’esprit tranquille en n’ayant pas peur qu’il s’ennuie seul sans son chien et ses humains.

Et vous, comment se passe vos retours ? Quelle solution vous préférez pendant vos absences ?

Pourquoi mon chat m’attaque sans raison ?

« Vlan », encore une agression de votre diabolique félin domestique. Il a bien failli vous avoir, à croire qu’il essaye vraiment de vous attaquer… Mais pourquoi fait-il ça ? Découvrez-le vite !

« Vlan », encore une agression de votre diabolique félin domestique. Il a bien failli vous avoir, à croire qu’il essaye vraiment de vous attaquer… Mais pourquoi fait-il ça ?

Agression de prédation ou agression redirigée ?

Lorsque votre chat vous attaque il y a généralement deux types d’agressions :

  • Une agression de prédation : C’est souvent parce que le chat s’ennuie et veut jouer. Il a besoin de dépenser son énergie et c’est un animal qui aime chasser. Il va donc interpréter tout mouvement comme une opportunité de chasse.
  • Une agression redirigée : Ce n’est pas contre vous, mais c’est vous qui allez subir son courroux.. en gros ! Il suffit que votre matou se soit fait toiser par un autre chat dans la rue qui le nargue, ça l’énerve et hop, il vous attaque parce qu’il ne peut pas attaquer ce fameux chat. Vous êtes donc une victime innocente de sa fureur ! J’exagère un peu mais on ressent quand même une certaine injustice dans ce cas. Vous pouvez aussi subir cela chez le vétérinaire. Il va s’en prendre à vous au lieu d’attaquer la blouse blanche alors que vous n’avez rien fait. Vous êtes juste plus accessible.

Comment arrêter d’être la cible des humeurs du matou

Pour calmer tout cela permettez-lui de se dépenser et d’assouvir ses besoins. Installez un poste d’observation au niveau de la fenêtre pour qu’il voit l’extérieur. Jouer avec lui tous les jours. Cela créera du lien et vous permettra de passer du temps ensemble. Enrichissez son environnement avec des balles ou des plumes pour qu’il joue aussi quand il en a envie.

S’il est trop agressif, isolez-le dans une pièce pour lui laisser le temps de se calmer.

Il faut s’inquiéter si votre chat câlin vous attaque, ce qui peut induire des douleurs ou un mal-être ou si votre chat vous attaque fort et fréquemment malgré les mesures citées plus haut. Dans ces cas n’hésitez pas à consulter.

Et vous, votre chat vous attaque souvent ? Que faites-vous ?

Pourquoi mon chat se frotte partout ?

La table, la plante, nos jambes… Mais pourquoi nos chats ressentent l’irrésistible besoin de se frotter à quasiment tout ce qu’ils rencontrent ? Réponse ici !

La table, la plante, nos jambes… Mais pourquoi nos chats ressentent l’irrésistible besoin de se frotter à quasiment tout ce qu’ils rencontrent ?

Un marquage de familiarisation

Lorsque les chats se frottent ils balisent en fait leur territoire à l’aide de phéromones faciales provenant d’une glande située entre la commissures des lèvres et les oreilles.

On appelle plus couramment cela, un marquage de familiarisation.

Outre le fait de déterminer leur territoire, cela les apaisent. Lorsqu’ils nous font cela à nous, humains, c’est aussi un signe d’attention et d’attachement. Généralement on va avoir tendance à leur parler et à entrer en interaction avec eux. Certains vont même leur donner à manger (si le chat n’a pas à manger à volonté), pensant qu’ils réclament. Ce n’est pas une bonne chose car vous l’habituer au schéma : Marquage = Nourriture. Il aura donc tendance à venir de plus en plus réclamer.

Lorsque deux chats se marquent, on appelle cela un allomarquage, c’est un signe d’attachement amical entre deux animaux qui s’apprécient.

Et s’il ne le fait plus ?

Si vous constatez que votre chat ne le fait plus cela veut dire qu’il ressent un mal-être. Peut-être qu’il est stressé (nouvel environnement) et qu’il lui faut un peu plus de temps pour commencer à marquer son territoire. Ou peut-être qu’il a un problème physique. Comme à chaque fois, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire. Les animaux ne peuvent pas exprimer aussi clairement que nous leurs problèmes. Le moindre changement de comportement peut donc être un signe de maladie ou de problème.

Pourquoi mon chat n’aime pas les caresses ?

Outch, encore un coup de griffe. Décidément il n’aime pas être caressé, même dans le sens du poil… Pourtant vous aimez tellement parcourir sa douce fourrure… Que faire ?

Outch, encore un coup de griffe. Décidément il n’aime pas être caressé, même dans le sens du poil… Pourtant vous aimez tellement parcourir sa douce fourrure… Que faire ?

L’apprentissage de la caresse

Le fait qu’un chat apprécie les caresses lui vient d’un apprentissage.

Souvent les chats qui sollicitent le contact sont ceux dont les mères ont été caressées alors qu’elles portaient des petits ou ceux qui ont été habitués dès leur plus jeune âge.

Si les chats aiment qu’on les caresse, c’est parce que cela leur rappelle la toilette de leur maman chat. Un moment qui a été positif pour eux. La toilette libère en effet des hormones de plaisir qui détendent le matou.

Certains chats trop manipulés dans leur jeunesse ou maltraités auront du mal à se laisser aller aux caresses.

Pas de panique donc si votre chat n’apprécie pas de prime à bord vos petites attentions. Ce n’est pas irrémédiable même s’il est adulte !

Les solutions

N’oublions pas qu’un chat reste un chat. Je précise ma pensée; il ne faut pas le forcer à quoi que ce soit. En partant dans cette optique vous n’arriverez à rien.

Faites preuve de patience et de zen’attitude pour montrer à votre matou tous les avantages de ce moment d’amour.

Essayez de la caresser dans des moments calmes, silencieux. Ne le prenez pas par surprise et arrêtez dès que vous voyez qu’il est importuné. Le but est de lui montrer que c’est bon pour lui, pas de le contraindre à accepter.

Vous pouvez essayer de le caresser au moment du repas, pour qu’il associe cela à quelque chose de positif. S’il a peur de la main, utilisez un pinceau doux (type pinceau de maquillage mais sans maquillage bien sur).

Si votre chat est d’habitude câlin et qu’il refuse que vous l’approchiez du jour au lendemain cela peut indiquer qu’il a des douleurs ou qu’il n’est pas bien. N’hésitez pas à consulter un vétérinaire.

J’espère que cet article vous a aidé. Et vous, matou plutôt sauvageon ou câlin ?

Pourquoi mon chat pétrit mes jambes ?

Aïe Aïe Aïe, il recommence, il pétrit vos genoux.. Vous savez que ce n’est pas méchant mais ce n’est pas agréable.. Pourquoi fait-il ça ? Découvrez-le ici !

Ca y est, ça recommence, vous êtes tranquillement posé.e sur votre canapé et il arrive pour se mettre sur vous.

Jusque là tout va bien, mais à chaque fois c’est pareil. Il se met à sortir et rentrer ses griffes comme s’il tentait de pétrir vos genoux.

Vous ne savez pas quoi faire parce que vous sentez bien qu’il ne veut pas vous faire mal mais c’est quand même pas très agréable …

Une madeleine de Proust

Vous avez bien lu, je ne me suis pas trompée d’article en écrivant ce titre.

Vous êtes sa madeleine de Proust. Son retour à l’enfance.

Un peu confus ? Je m’explique.

C’est un comportement néoténique. C’est à dire la reproduction une fois adulte, d’un comportement de chaton. Lorsque votre chat tète, pétrit vos genoux ou joue une fois adulte c’est une néoténie.

Le fait qu’il fasse ça montre que votre chat est à l’aise qu’il est heureux et dans une situation de confort et de bien-être.

Ce pétrissage des jambes, bien que peu confortable à vivre, montre que votre chat est bien.

Comment mieux vivre ce moment

Vous aimez votre chat mais pas forcément le contact avec ses griffes, c’est normal.

Lorsque votre chat fait ça il faut éviter de le chasser. Il ne comprendrait pas pourquoi vous ne voulez pas de lui et il va s’éloigner de vous et risque de vous fuir.

Pour que ces moments ce passe mieux essayez de lui couper les griffes au moins une fois par mois (si vous ne savez pas faire demandez au vétérinaire de vous montrer une première fois. Il ne faut pas le blesser ou que cette expérience devienne douloureuse pour lui sinon vous aurez du mal à la manipuler à l’avenir).

Vous pouvez aussi vous munir d’une couette ou d’un coussin à mettre sous lui lorsqu’il vient.

Votre chat à déjà pétri vos jambes ? Qu’avez-vous fait ?

Dites-nous tout en commentaire !

Pourquoi mon chat ne me laisse pas travailler ?

Pourquoi comme par hasard lorsque vous voulez travailler ou réviser votre boule de poils s’interpose entre vous et votre réussite ? Je vous dis tout ici !

Félin sournois ou félin câlin ?

Pourquoi, comme par hasard lorsque vous voulez travailler ou réviser, votre boule de poils s’interpose entre vous et votre réussite ?

Hey oh je suis là !

Non votre chat ne veut pas nuire à votre carrière ou à vos études, même si de prime à bord c’est l’impression que vous avez.

Il n’ai pas super câlin d’habitude et là il vous empêche de vous concentrer…

En fait votre chat cherche plusieurs choses.

Tout d’abord il a trouvé un endroit calme et serein qui lui permet d’être tranquille.

Ensuite il cherche à attirer votre attention pour passer un moment avec vous. Et oui, comme par hasard il se couche sur le cahier quand vous essayez de réviser ou sur votre dossier.. Il veut savoir ce que vous fixez comme ça et il veut interagir avec vous. Et ça marche puisque vous lui parlez du coup « Félix… ne te mets pas sur ma feuille ».

S’il est sur votre ordinateur il y a deux raisons : la première attirer votre attention (comme dit précédemment) et la seconde être au chaud.

Bref en gros lorsque que votre chat fait ça, ce n’est pas pour vous embêter mais pour être tranquille, passer du temps avec vous et en prime être au chaud.

Comment utiliser sa présence pour mieux réussir

C’est prouvé, les chats et leurs ronronnements aident à mieux se concentrer, à se détendre et à être plus heureux.

Votre chat pourrait en fait être votre super pouvoir pour réussir.

Ce n’est pas pour rien que dans certaines entreprises les chats sont acceptés. Cela permet notamment d’augmenter le bien-être au travail, de réduire le stress, d’aider à la concentration et de favoriser les interactions sociales.

Eh oui, rien que ça !

Alors aménagez un petit coin cocoon et chaud pour votre petit.e compagnon.ne poilu.e et profitez de sa présence douce et discrète (en fonction des chats évidemment) pour augmenter votre productivité !

Et vous, votre chat vous rend visite lorsque vous travaillez ? Cela vous aide ? Partagez vos expériences en commentaire !

Education – Assis pour chien

Qui n’a jamais rêver de ne prononcer qu’un mot et de voir le chien s’exécuter gaiement? Grâce à ce tuto éducation vous découvrirez la recette du « assis », et le tout en utilisant une méthode positive!

La position assise est une posture de base du dressage canin, elle vous permet de canaliser votre boule de poils.

Voici donc les grandes lignes de la recette magique du « assis »:

Préambule: On utilise une méthode positive = Pas de contraintes ni d’énervement (oui oui des fois c’est dur mais si on sent qu’on est trop en colère parce qu’on y arrive pas on arrête et on reprend une autre fois). Les séances n’excèdent pas 20 minutes; le chien est comme un enfant, son attention ne peut pas tenir au delà et après ça ne serait plus productif. On n’appuie surtout pas sur l’arrière train de son chien, ça lui fait mal, ça peut le blesser et il ne va pas se concentrer sur l’ordre mais va pousser à l’opposé.

Chaque chien est différent et apprend plus ou moins vite donc ne soyez pas trop exigent et laissez lui le temps d’apprendre. Ça doit être amusant et pour vous et pour lui: double bénéfice!

Ce dont on a besoin:

  • Un chien (logique)
  • Un humain (vous en l’occurrence)
  • Un appât (des bonbons ou son jouet préféré). Si l’appât est une friandise je vous conseille les knackis au poulet coupées en petits morceaux (moins cher et hyper appétant)
  • Un endroit calme, sans distractions

Collier_Etrangleur.jpg

Les étapes:

  1. On prend la friandise dans la main, on lui fait biiien sentir le bonbon pour qu’il comprenne que nous avons le pouvoir entre nos mains (oui ok ce n’est qu’une friandise mais les propriétaires de gloutons comprendront ce que je veux dire par là). Du coup, là où notre main va, le chien la suit.
  2. On lève la main avec la friandise face à son museau. Il va regarder vers le haut et le plus confortable pour lui sera donc de s’asseoir (si votre chien recule placez votre jambe derrière lui, ou faite ça près d’un mur, il ne pourra plus reculer et il va s’asseoir).
  3.  Dès que ses fesses touchent le sol on récompense. (Attention on ne donne la récompense que si son postérieur est bien au sol sinon il ne pourra pas bien intégrer l’ordre)
  4. On recommence cette opération 2 ou 3 fois pour augmenter le temps de réaction et qu’il comprenne bien ce qu’on lui demande.
  5. Maintenant on introduit le mot « assis » (de manière ferme mais gentille), on lui dit en faisant le geste et une fois qu’il est assis on le félicite en donnant la récompense. . On ne répète pas plusieurs fois le mot assis, on ne le dit qu’une fois.
  6. On répète plusieurs fois l’opération en ne donnant pas toujours la friandise mais en félicitant à chaque fois (il ne faut pas qu’il le fasse QUE pour le bonbon) et on essaye de lui faire intégrer le mot vous pouvez associer un geste pour le « assis » (On le guide bien sur de moins en moins avec la friandise).
  7. On va lui demander maintenant de tenir le « assis » tant qu’on n’a pas cessé l’ordre. Le but c’est que le chien reste en place même si on bouge. Pour ça on fait une espèce de petite chorégraphie, un pas à droite > bonbon > un pas à gauche > bonbon > un pas en arrière bonbon, etc… Et tout ça en s’éloignant de plus en plus. Pour tester le chien on le faire s’asseoir et on s’éloigne. Si tout est parfait et qu’il ne bouge pas on lui donne un bonbon. Et on le « libère » de l’ordre en lui disant : « Go ».

Conclusion : Voilà vous avez toutes les clefs en main pour lui apprendre le assis. Encore une fois tout ça doit rester agréable pour le chien, il doit aimer ces séances et en tirer un double bénéfice (Les bonbons + L’attention de son maître) si tu veux qu’il soit réceptif. Donc pas d’énervement et on fait dans les étapes ! Si jamais l’étape 1 n’est pas TOTALEMENT maîtrisée, on ne passe pas à l’étape 2, et ainsi de suite.
Pour qu’un exercice soit vraiment acquis il faut que l’ordre soit tenu dans la durée, à distance et avec des distractions.

Meïko assis
Meïko qui vous fait un magnifique « Assis »

Et vous, avez-vous des petites astuces pour lui apprendre le assis?

J’espère que cet article vous à aidé, n’hésitez pas à liker, commenter, partager, me poser vos questions ou bien me dire ce que vous en pensez!

Happyment votre ♥