La zoothérapie – L’extraordinaire pouvoir des animaux

Un peu d’histoire

La zoothérapie à connu ses débuts avec les patients souffrant de troubles psychiatriques. Les infirmières se servaient des animaux de ferme pour les aider. Florence Nightingale, fût l’une des pionnière. Elle utilisait une tortue lors de la guerre de Crimée (1854-1856) pour réconforter les gens à l’hôpital.

C’est avec le psychiatre américain Boris M. Levinson que la zoothérapie est née dans les années 50. Un petit garçon déclaré autiste, Johnny est ammené au Docteur Levinson pour une consultation, ce dernier avait par hasard amené son chien Jingles au cabinet. Johnny ne parlait pas, mais l’animal va à sa rencontre et le petit garçon sort de sa bulle et caresse l’animal. Lorsque la séance se termine il demande même à revoir le chien, au grand étonnement de ses parents. Boris M. Levinson se rend alors compte du pouvoir extraordinaire des animaux et décide de les intégrer dans ses séances.

u cours des années 1950, il fut l’un des premiers à rapporter le bien-fondé de l’utilisation d’animaux de compagnie dans le traitement des troubles psychiatriques. De nos jours, la zoothérapie ainsi que les activités incluant la présence d’un animal se retrouvent dans une variété de cadres thérapeutiques.

Depuis l’intérêt pour la zoothérapie ne cesse de croître et les animaux ne cessent de gagner les cœurs des patients.

Zoothérapie

 

Qu’est ce que la Zoothérapie ?

La zoothérapie, aussi appelée thérapie assistée par l’animal, est un programme d’interventions incluant des animaux.  Le but est de soigner des personnes souffrants de troubles physiques, cognitifs, psychologiques ou sociaux.

Il existe deux types d’interventions incluant des animaux : Les activités assistées par l’animal (Ou AAA) qui ont pour but d’éduquer et divertir des gens, et la zoothérapie qui a réellement un but thérapeutique.

En zoothérapie on utilise le pouvoir des animaux, un pouvoir qui nous fait nous sentir aimé, qui augmente notre estime de nous, qui rempli un vide émotionnel. Avec un animal on se sent utile, on sent l’innocence et la pureté de l’être avec nous. Par exemple réussir à faire faire un tour à un animal nous permet de nous sentir fière, caresser un chat nous apaise. Les animaux peuvent permettre à certains d’apaiser un souffrance comme la perte d’un être cher, ou de réussir à sortir de l’isolement et à communiquer avec l’animal. Un animal ne juge pas, un animal ne prend pas, un animal donne.

Tous les animaux peuvent être utilisés (vache, cochon, cheval, tortue, chat, oiseaux, lapin, poisson…) mais c’est souvent le chien qui est choisit car il est plus facile à éduquer, transporter et généralement plus obéissant.

Des bienfaits extraordinaires

Favoriser l’interaction

La présence d’un animal peut offrir un sujet de conversation simple et évident, cela peut augmenter les échanges entre participant et aider à plus de facilité dans la prise de parole. Une étude montre qu la présence d’un animal de compagnie dans une famille rapproche les membres.

Une action déstressante

Qui n’a pas ressenti le calme et l’apaisement que la caresse d’un chat procure? Les animaux permettent de réconforter, d’apaiser. Cela procure des effets physiques et mentaux avec une baisse du stress, de la pression artérielle et du rythme cardiaque.

Accompagner les personnes agées

Nos amis animaux aide les personnes âgées à lutter contre les symptômes dépressifs, l’anxiété et à améliorer la qualité de vie et l’humeur des participants. Cela les aide à lutter contre la solitude et l’ennui des maisons de retraite par exemple.

Aider les personnes hospitalisées

La zoothérapie permet de réduire les douleurs, d’améliorer la connexion corps-esprit et permet ainsi une convalescence plus rapide et dans de meilleures conditions.

Soutenir les personnes atteintes de démence ou de maladie d’Alzheimer

La zoothérapie pourrait contribuer à réduire l’agitation de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, cela ne ferais plus effet si l’animal ne vient plus rendre visite à la personne. Cela aide aussi à une prise de poids et une amélioration du morale des patients.

 

Alors la zoothérapie ? Un avis ?

Les supers pouvoirs de l’argile pour vos animaux

Envie de connaitre les supers pouvoirs de l’argile ? Vous n’en reviendrez pas !

L’argile, utilisée depuis des millénaires comme agent thérapeutique elle est toujours aussi époustouflante. Arme thérapeutique surpuissante, cette substance va vous surprendre.

Les égyptiens l’utilisaient pour soigner les malades et pour purifier lors de la momification.

L’Abbé Kneip (pionnier de la naturopathie allemande) rendit célèbre un cataplasme à base d’argile et de vinaigre.

Le Mahatma Gandhi l’utilisait aussi régulièrement dans un but de purification.

De nos jours des naturopathes et médecins la propose pour soigner des patients, les spas l’utilisent pour des soins esthétiques ou pour contrer les effets du stress, les vétérinaires pour soigner les animaux.

Dans cet article vous allez en savoir plus sur ce super allié santé et bien-être pour nos compagnons à quatre pattes.

Argile : Définition

L’argile est une terre volcanique naturelle, source de minéraux et d’oligo-éléments (silice, silicates d’aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse…) .

Chaque couleurs de l’argile représente une terre argileuse différente avec donc des propriétés différentes.

Par exemple l’argile blanche serait plus recommandée pour un usage interne et la verte pour l’usage externe.

Argile soins aux animaux

Les propriétés de l’argile

L’argile possède un pouvoir absorbant, une action adsorbante (l’argile fixe l’élément indésirable (l’attrape) et l’emmène pour l’éliminer), et des vertus antiseptiques.

C’est un remède « intelligent » qui va identifier le mal et le neutraliser. Le petit plus ? C’est bon marché et abondant !

Ses principales propriétés :

  • Absorbe et draine hors du corps les impuretés, microbes et autres bactéries.
  • Favorise la cicatrisation en accélérant la formation des tissus.
  • Favorise la reconstitution osseuses et comble les carences.
  • Equilibre la flore intestinale, renforce les défenses de l’organisme et fait office de pansement gastrique.
  • Détruit les germes pathogènes, elle consolide les tissus atteints et guérit les plaies et blessures.
  • Stop l’inflammation, attire les matières morbides, putrides, les absorbe et purifie de cette manière les abcès et les ulcérations.
  • Antiseptique intelligent qui détecte les germes dangereux et pathologique pour les éliminer en favorisant la reconstruction cellulaire saine.
  • Adsorbe et élimine certaines bactéries, virus, toxines, déchets mais aussi certains parasites intestinaux.

Ses usages

L’argile en voie externe

L’argile doit faire partie de votre trousse de secours ou pharmacie si vous avez des chats, chien, rongeurs, lapins, poissons, chevaux. 

Vous pourrez l’appliquer tout de suite en cas de douleur, inflammations, morsures, griffures, brûlures, ulcérations diverses, ainsi que toute légion cutanée, eczéma, prurit, pelade, teigne, piqûres, etc…

L’argile verte sera appliquée « à sec » sur des zones irritées, comme des eczémas ou des plaies de léchage. Un saupoudrage deux fois par jour entraîne une amélioration immédiate et une ré-épidermisation rapide.

Si vous êtes face à une plaie (lésion, abcès, furoncle…) : Renouvelez régulièrement le cataplasme (deux heures généralement et toute la journée pour les brûlures) pour avoir un effet bénéfique. Dès que le cataplasme est sec retirez-le, nettoyez la peau à l’eau tiède et claire (surtout pas de savon) et jeter l’argile. L’argile utilisé est pleine de toxines (toxines récupéré sur via le corps de votre animal). Nettoyer le linge entre chaque application.

Pour le cheval on l’utilise pour prévenir ou soigner les tendinites, hématomes, entorses et contusions diverses, ainsi que pour faciliter la maturation des abcès et la cicatrisation des plaies. Douchez votre cheval et ensuite appliquez la pâte à rebrousse poils pour que ça entre bien en contact avec la peau. Essayez de former une couche d’environ un centimètre. Appliquez ensuite un tissus puis une bande de repos.

Une fois desséchée sur le membre, l’argile n’est plus active. On l’élimine par douche, avant une nouvelle application (ne pas rajouter de l’argile sur un ancien emplâtre).

L’argile en voie interne

Pour le cheval on l’administrera en cas de diarrhée.

Vous pouvez l’utiliser comme complément alimentaire en l’ajoutant à la ration alimentaire de vos compagnons (en toute petite dose encore une fois).

Des périodes de cure sont possibles et bénéfiques. pour cel on ajoutera de l’argile dans l’eau de votre animal ( 3 cuillères à café d’argile pour un litre d’eau.), l’eau est à changer tous les jours.

Cette faible ration quotidienne va agir dans son organisme en le drainant et le purifiant. Elle enrichit également un sang anémié et aide à la guérison des problèmes de peau.

Argile sur cheval

Fabriquer son cataplasme 

  1. Munissez vous d’un récipient en verre (pas de métal, ni de plastique)
  2. Versez y de l’argile
  3. Recouvrez d’eau
  4. Laissez reposer un peu sans y toucher
  5. Remuez (avec un ustensile en bois toujours !)
  6. Disposez la pâte argileuse sur un grand linge en toile/coton
  7. Appliquez-le sur la zone à traiter (argile en contact avec la peau) 
  8. Maintenez-le avec un bandage.

Cet article pourrait être bien plus long mais j’ai voulu réunir toutes les informations les plus importantes sur l’argile sans trop entrer dans les détails.

Si vous voulez l’utiliser mais ne savez pas exactement comment faire, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre vétérinaire qui saura vous conseiller précisément.

Et vous, avez-vous déjà utilisé l’argile ? Pourquoi ? Dites-le nous en commentaire.

Happyment vôtre ♥