Le steak en quelques chiffres

Des hangars immenses, des milliers d’animaux enfermés, jamais de lumière du jour, pas d’exercice, pas d’amour, que de la souffrance. Voilà à quoi ressemblent la vie de l’animal, du cadavre qui est dans votre assiette.
Dans cet article je vais vous faire découvrir en quelques chiffres ce que représente votre steak

Des hangars immenses, des milliers d’animaux enfermés, jamais de lumière du jour, pas d’exercice, pas d’amour, que de la souffrance. Voilà à quoi ressemblent la vie de l’animal, du cadavre qui est dans votre assiette.

Parce que oui, le plaisir gustatif égoïste ne doit pas primer sur la vie. Qui a-t-il de plus beau que la vie ? Qui a-t-il de plus horrible que la mort, la souffrance et la peur ?

Dans cet article je vais vous faire découvrir en quelques chiffres ce que représente un steak :

  • 83% des 800 millions de poulets de chair sont élevés sans accès à l’extérieur (ITAVI, 2016).
  • 69% des 48 millions de poules pondeuses sont élevées en batterie de cages (CNPO, 2016).
  • 99% des 36 millions de lapins sont élevés en batterie de cages (ITAVI, 2006).
  • 95% des 25 millions de cochons sont élevés sur caillebotis en bâtiments.

Elevage intensif

  • Quelques heures à quelques jours, c’est la courte durée où les vaches peuvent profiter de leurs enfants.
  • Les poulets de viande sont tués à 6 semaines alors qu’ils peuvent vivre jusqu’à 8 ans
  • Les dindes sont tuées à 15 semaines alors qu’elles peuvent vivre jusqu’à 10 ans
  • Les cochons sont tués à 6 mois alors qu’ils peuvent vivre jusqu’à 15 ans
  • Les poules pondeuses sont tuées à 16 mois alors qu’elles peuvent vivre jusqu’à 8 ans
  • Les vaches laitières sont tuées à 5 ans alors qu’elles peuvent vivre jusqu’à 20 ans
  • Les canards sont tués à 13 semaines alors qu’ils peuvent vivre jusqu’à 15 ans
  • Les agneaux sont tués vers leurs 5 mois alors qu’ils peuvent vivre jusqu’à 13 ans
  • Les bovins sont tués à 1 ans alors qu’ils peuvent vivre jusqu’à 20 ans
  • Les truies sont tuées à 3 ans alors qu’elles peuvent vivre jusqu’à 15 ans
  • Les veaux  sont tués vers leurs 6 mois alors qu’ils peuvent vivre jusqu’à 20 ans

Age de votre viande

  • 300 œufs par an, ce que les poules pondeuses pondent aujourd’hui (Filières avicoles, 2015) contre une quinzaine lorsqu’elles vivent à l’état sauvage (HSUS, 2014).
  • 27 petits par an, nombre de petits auxquels les truies donnent naissance contre 16 en 1970 (IFIP, 2014).

Elevage intensig

  • Epointage des becs, dégriffage des pattes des poules et des canards, coupe des queues, rognage des dents des cochons, écornage des veaux, castration des porcs, des veaux, des chapons. Toute ces horreurs faites à vif pour produire plus.
  • Plus de 80% des animaux sont élevés en bâtiments fermés, parqués en cage ou sur des caillebotis sans accès à l’extérieur.
  • + de 25% des lapins meurent avant d’avoir atteint l’âge où ils seront tués (ITAVI, 2007, p.60)
  • + de 20% des cochons meurent avant d’avoir atteint l’âge d’être tués dans les élevages porcins (IFIP, 2014).
  • 14.5% de la production de CO2 mondiale est faites par la filière de la viande, la filière la plus polluante devant le secteur des transports (14%)
  • Un végétalien émet 2,5 fois moins de GES par son alimentation qu’un omnivore occidental.
  • Près de 800 millions d’humains souffrent de malnutrition.
  • 2/3 des terres agricoles dans le monde sont consacrées à l’élevage ou à la production d’aliments pour le bétail.
  • L’élevage est responsable de 64% des émissions d’ammoniac, une des principales cause des pluies acides.
  • 1 STEAK = 1500 litres d’eau.

Eau et viande

  • L’élevage est responsable de 8% de la consommation mondiale d’eau.
  • 3 millions d’animaux tués chaque jour en France.
  • Plus de 60 milliards d’animaux tués par an et dans le monde.
  • 294 millions de tonnes de viande produite chaque année.
  • 15.000 litres d’eau pour produire un kilo de viande, un rôti de porc ou un gigot d’agneau, c’est 70 baignoires pleines.
  • 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées ou perdues chaque année, ce qui correspond à 1/3 des aliments produits sur la planète.
  • L’élevage intensif serait responsable de la destruction d’environ 80% de la forêt amazonienne d’après Green Peace.
  • Les animaux d’élevages intensifs prennent systématiquement des médicaments en préventifs, en 2009 un grand détaillant américain a reçu 13 000 tonnes d’antibiotiques soit 80% de ceux consommés dans le pays.
  • Les bactéries s’adaptent et 2014 en France, sur l’étude d’un échantillon de 100 pièces de poulet, ¼ contenait des bactéries Eschérichia coli et 64% de celles-ci étaient résistantes à nos médicaments.
  • En 2012 en France 42 000 personnes ont eu un cancer colorectal principalement à cause de la viande.
  • Manger quotidienne de la viande rouge augmente le risque de mortalité de 13 %, de maladie cardiovasculaire de 18% et le risque de mortalité par cancer de 10%.
  • Pour la viande est transformée (bacon, salami, saucisses…) la mortalité globale qui augmente de 20%, le risque de mourir de problèmes cardiaques de 21 % et le risque de mourir de cancer de 16 %.
  • 75% des terres agricoles du globes pour nourrir les bêtes d’élevage.
  • Les protéines animales ne fournissent que 8% des calories et 18% des protéines que nous mangeons.
  • 1kg de viande = 7kg de céréales.

Pour aller plus loin

https://www.viande.info/

Innovation, Le steak végétal qui saigne

Le pari de ces nouveaux steaks c’est d’offrir une expérience gustative et sensitive similaire à celle d’un steak carné et donc de convertir tous les carnistes.
Une belle promesse n’est pas ? Allons voir cela de plus près.

Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’une innovation dans le monde de la nourriture végétale. Un steak végétalien qui saigne. Oui vous avez bien lu, un steak qui saigne. Et qui reproduirait quasiment à l’identique le goût de la viande.
Je vous vois venir, pourquoi être devenu végétarien ou vegan pour retrouver le goût d’un steak. L’expérience peut d’ailleurs être plutôt perturbante.
Je pense que ces steaks ne sont pas forcément fait de prime à bord pour les personnes déjà convaincues qu’il faut arrêter la viande. Ils sont surtout fait pour convaincre ceux qui ne peuvent pas arrêter par « amour du goût » (#Amora).
En effet on connait tous quelqu’un qui comprend nos motivations mais qui ne peux pas (en réalité il ne veut pas mais bon..) arrêter de manger des animaux parce que : c’est trop bon, c’est dans ses habitudes, il ne saurait pas cuisiner sans, il s’exclurait de la société… Bref ils arrivent à nous trouver milles et une raisons égoïstes pour ne pas arrêter ce massacre.
Et bien le pari de ces nouveaux steaks c’est d’offrir une expérience gustative et sensitive similaire à celle d’un steak carné et donc de convertir tous les carnistes.
Une belle promesse n’est-ce pas ? Allons voir cela de plus près.

Les steak végétaliens

Si on voit aujourd’hui un essor sans précédent des steaks végétariens ou végétaliens et d’autres alternatives à la viande ce n’est pas pour rien. Suite aux enquêtes de L214 dans les abattoirs et aux images chocs qui ont été révélées les gens ne peuvent plus fermer les yeux sur la condition animale.

Au delà de la question du bien-être de nos amis animaux il y a aussi une question d’écologie et de pollution extrême de la filière de la viande. Bill Gates et Léonardo Di Caprio (qui a d’ailleurs produit un film magnifique « Avant le déluge » qui traite de l’environnement) sont d’ailleurs extrêmement impliqués dans cette problématique et ont investi dans les steaks végétaliens.

De plus en plus de gens font le choix d’une alimentation végétarienne, végétalienne voir d’un mode de vie vegan. Et les famous de la planète ne sont pas en restent, ils sont de plus en plus nombreux à changer de mode de vie et d’alimentation et à influencer. On peut citer par exemple Nathalie Portman, Pamela Anderson, Bill Clinton, Algore, Miley Cirus, Carl Lewis, Ellen Page, Jared Leto, Ariana Grande, Joaquin Phoenix, Samuel L Jackson, Tobey Mc Guire, Mc Tyson, Jane Goodall, Moby, Pink, Bryan Adams, Ziggy Marley, Lolita Lempicka… Bref je ne peux pas tous les énumérer ! Récemment Gordon Ramsay, chef multi-étoilé qui ne moquait clairement des végétariens et végétaliens à tweeté : « Je vais essayer de devenir végan. Vous avez bien entendu.”

Global Data (entreprise américaine) estime qu’aux USA le nombre de nouveaux vegans aurait augmenté de 600 % en quatre ans, Comparethemarket.com estime le nombre de végans au Royaume-Uni à 3,5 millions de personnes, contre 540 000 en 2015. En France 5% de la population serait végétarienne ou vegane (sondage de 2017 par Harris Interactive), 30% serait flexitariens (,estimations de la marque Herta), 50% veut augmenter sa consommation de végétaux (sondage de 2017 IFOP/Lesieur) et 46% veut voir apparaître dans les restaurants des plats vegans (étude de septembre 2016 par CHD Expert).

C’est dans ce contexte où la demande de produits éthiques, responsables de l’environnement et des animaux augmente que les produits simili-carnés sont nés. Et nos fameux steaks aussi.

Beyond meat vs Impossible Food

 

Pile d’Impossible Burger de Impossible Food

Impossible Food est une start-up créée par Pat Brown en 2011 dans la Silicon Valley. Son ut est simple : Remplacer d’ici 2035 la quasi-totalité de l’élevage mondial grâce à des substituts. Elle a déjà des sponsors bien connu comme Bill Gates, UBS et Google auprès desquels elle a soulevé 2017 million de dollars. En 2016 elle lance sa première création le Pile d’Impossible Burger.

Un steak composé de blé, de pommes de terre et d’huile de noix de coco. Comment est fait le saignant ? Avec de la levure d’hème, hémoglobine issu du soja.

L’entreprise s’est implanté en 2017 en Asie et à vendu plus de 1,3 million de burgers en 2017, déjà plus du double depuis début 2018. 

Pile d'Impossible BurgerPat Brown dit : “Comparé aux steaks bovins, notre burger utilise 74 % d’eau en moins, nécessite 95 % de terres cultivées en moins et produit 87 % de gaz à effet de serre en moins. Impossible Foods a été fondée dans le but de prendre le pas sur l’industrie de l’élevage grâce aux dernières technologies et notre centre de recherches nous permettra bientôt de comprendre et de recréer à l’identique toute forme de produit d’origine animale, que ce soit la viande, les laitages ou le poisson, le tout en utilisant uniquement les plantes et en s’adaptant aux besoins culturels de chaque région du monde.”

Pour l’instant Pile d’Impossible Burger n’est disponible que dans certaines villes des USA, principalement dans les restaurants. Il devrait bientôt arriver en Europe!

 

Beyond Burger

 

Beyond Burger de Beyond meat

Fondée en Californie à Los Angeles en 2009 et soutenue par Leonardo DiCaprio, la sart-up Beyond Meat (« au-delà de la viande ») a pour but de remplacer les produits carnés par du simili-carnés. Il propose par exemple des imitations de viande de bœuf, de porc ou la chair de la volaille fabriqués sans OGM ni glutten.

Leurs produits sont proposés dans plus de 10 000 points de vente aux États-Unis. Le Beyond Burger a été lancé en 2016 au Whole Foods du Colorado et à été un succès fou. En moins d’une heure il n’y avait plus aucun steak. Suite à cette success story la production devrait tripler grâce à une récente levée de fond de 55 millions de dollars.

Le groupe PHW, un des poids lourd de la production de volaille en Europe souhaite accompagner le développement de la start-up grâce à un contrat de partenariat. Encourageant pour l’abolition de la viande si même les grands groupes s’en rendent comptent.

Un premier test au Royaume-Unis est prévu en 2018 pour ensuite exporter les burgers dans toute l’Europe !

 

Vous avez déjà goutté un de ces burgers ou des burgers végétaux dispo en France ? Dites-nous tout en commentaire !